L’ouverture du 70ème anniversaire dans la Province Afrique

L’équipe du site web en Afrique nous partage, en quelques lignes, comment les communautés de la Province ont vécu ouverture du jubilé de l’arrivée des Filles de Jésus sur la terre africaine, durant tout le mois d’avril.

Prenez vos places!

Nous vous proposons un petit voyage dans la Province Afrique. Partons d’abord à la communauté  « mère» de Mvolyé à Yaoundé, la capitale politique de Cameroun.

La communauté de Mvolyé a marqué l’ouverture au cours d’une célébration eucharistique très profonde et très priante. Cette célébration a rassemblé 34 personnes – Sœurs, postulantes, Associés, aspirantes, visiteurs hébergés.

Voici quelques moments forts et symboliques de la célébration :

  • Le décor : des pas « sur le chemin », avec des expressions ou le vécu des devancières,
  • La lecture du survol des 70 ans composé par Sr Thérèse Le carrer, ancienne missionnaire au Cameroun,
  • En guise de Prière Universelle, chacun (e) apporte son symbole et exprime ce qu’il (elle) veut vivre en cette année Jubilaire. Moment très priant !   Même les visiteurs et le Père célébrant ont participé !
  • Après la communion, chaque personne récupère son symbole, prend un pas, avec un message de vie pour l’année et reçoit la prière à st Joseph que le groupe prie ensemble.
  • Cette magnifique célébration s’est achevée par le partage fraternel du repas.

Allons maintenant vers le Tchad

La communauté de Laï a célébré l’ouverture de l’anniversaire au cours d’une messe, présidée par Monseigneur Nicolas, évêque du diocèse, en présence des prêtres, religieuses, et des fidèles laïcs des trois paroisses de la ville.

Au cours de cette messe, la communauté paroissiale et les Sœurs ont rendu grâce au Seigneur de manière particulière, pour Sœur Colette Girot, pour toutes les œuvres accomplies par elle, et pour ce qu’elle a été pour le diocèse. Que son âme repose en paix. 

Envolons-nous pour Kinshasa

Au cours d’une messe, la communauté à Kinshasa a rendu grâce au Seigneur pour toutes les Filles de Jésus vivantes ou décédées qui, depuis 70 ans, ont pris la barque et sont passées sur les rives africaines pour porter l’Evangile d’amour à leurs frères et sœurs. La messe a été célébrée par un prêtre salésien, en présence de quelques membres de la CEV, des Sœurs et des Associés. La communauté a partagé l’arrivée des premières sœurs en terre Camerounaise et le déploiement du charisme par les Sœurs dans ces terres. Un beau symbole les a rassemblés : la « barque », signe de disponibilité pour la mission. Pour terminer la communauté a présenté au Seigneur sa prière :

« Seigneur, fais que le feu qui a animé nos pionnières continue à brûler nos cœurs pour que rien de la mission du Christ ne s’efface. »

Reprenons le vol et atterrissons en Côte d’Ivoire

Arrêtons-nous d’abord à Daoukro

La communauté de Daoukro a marqué l’ouverture des 70 ans d’existence des Filles de Jésus sur la terre africaine, au cours d’une messe d’action de grâce présidée par le Père curé, Alphonse Louko, en présence de quelques membres du MCPE (Mouvement Catholique du Personnel de l’Education), des Associés et des chrétiens des différentes communautés de la paroisse Saints Pierre et Paul de Daoukro.

 Au début de la célébration, la communauté a relaté en quelques mots l’historique de l’arrivée des Sœurs au Cameroun, puis elle a expliqué le symbole du bananier choisi, comme signe de pérennité, de continuité et de vie.

 « A la suite des pionnières, continuer d’être des porteuses de vie, des signes d’Espérance et d’unité,
gardant toujours allumée la flamme du charisme et la mission d’humanisation ».

Tel est leur message pour aujourd’hui !
 

Prenons la route pour Brobo

Une célébration eucharistique, en présence des Associés et de quelques jeunes en quête de leur vocation a marqué l’ouverture du jubilé. Au cours de cette célébration, la communauté a partagé l’historique de l’arrivée des premières Sœurs, leur mission et comment depuis quelques années, le charisme s’est incarné dans plusieurs domaines – éducatif, social, sanitaire – cherchant en toute chose à « Honorer la Sainte Humanité du Christ ».

 La communauté a également exprimé sa joie de voir : « qu’après tant d’efforts de leurs aînés,  la graine a germé pour faire place aux jeunes pousses africaines qui continuent encore la mission », et que « les besoins se faisant sentir, le charisme s’est encore enrichi en œuvrant auprès des personnes vulnérables et des tout petits de notre temps, dans la simplicité et la charité ».

A la fin de la célébration, les Associés laïcs avec qui les Sœurs partagent leur mission ont témoigné de leur vie auprès des Sœurs et de leurs convictions  « pour travailler ensemble, avec elles, sur les chemins d’humanité, pour plus de vie ».  Une belle célébration terminée par un temps de partage et de convivialité.  

Revenons maintenant au Cameroun

Nous voici à la communauté de Soa

La communauté a marqué l’ouverture de l’année jubilaire avec la paroisse universitaire de Soa. Belle célébration et beau partage avec les étudiants ! Les Sœurs ont retracé l’historique de l’arrivée des premières Sœurs sur la terre camerounaise. Le partage était soutenu par la projection d’un PowerPoint illustrant quelques faits vécus par les Sœurs.

Suivi de Bini-Dang

La communauté de Bini Dang a vécu l’ouverture avec les chrétiens de la paroisse le 19 avril 2023, jour même de l’anniversaire ! Au début de la messe, une des Sœurs a pris la parole pour dire que les Filles de Jésus entrent dans une démarche de jubilé :  fêter les 70 ans de l’arrivée des trois premières Sœurs au Cameroun dans ce qui est aujourd’hui le diocèse de N’Gaoundéré et rendre grâce pour le travail missionnaire réalisé par les Sœurs.

Le dimanche suivant toute la communauté chrétienne rassemblée a été informée et invitée à se joindre à la prière avec la perspective de la clôture du jubilé en décembre à la cathédrale de N’Gaoundéré.

Le dimanche 23 avril fut aussi le lancement de l’ouverture des 70 ans à la paroisse autonome de Mbidjoro où des postulantes et une sœur vont en mission chaque semaine. Cette petite communauté chrétienne a été fondée par les Filles de Jésus ; certains chrétiens se souviennent encore des Sœurs qui ont œuvré là. Au cours de la célébration eucharistique, l’abbé Silvère, curé de la chapelle, a invité les chrétiens à accompagner les Sœurs de leur prière dans cette période de préparation,  et les jeunes à s’approcher de la communauté   pour découvrir la vie religieuse. Un groupe vocationnel pourrait démarrer en septembre prochain à l’occasion de ce jubilé.

Terminons à Karna

Un week-end pour l’ouverture du jubilé ! Pourquoi pas ? Karna est la troisième fondation en 1955 ! Les Sœurs et postulantes de Bini Dang qui étaient libres ce jour-là sont venues rejoindre la communauté.  Avec des scènes de théâtre, enfants, jeunes et mamans ont fait revivre l’appel des Sœurs à Kermaria, leur arrivée à Ngaoundéré, Karna et leur mission jusqu’à aujourd’hui ! La présentation de l’histoire et du charisme a été suivie de témoignages dont celui de « l’honorable », Madame le député de l’arrondissement, ancienne élève de Sœur Clémentine ! Elle a remercié pour tout le bien apporté par les Sœurs à la population locale. Belle ambiance avec chants et danses !

Le dimanche matin, à la messe d’action de grâce à laquelle participaient les Associés, le Père Ghislain Simo a interpellé familles et jeunes sur l’appel du Seigneur ! Bien sûr, un temps convivial a rassemblé Sœurs, Associés et acteurs, actrices de la veille !

« Que tes œuvres sont belles,

Que tes œuvres sont grands, Seigneur !

Seigneur, tu nous combles de joie ! »

Un bouquet d’action de grâce vient d’être offert au Seigneur pour nos devancières, nous appelant à continuer le chemin ouvert !

Rapportées par Srs Marie Thérèse Catusse,

Estelle Koffi, Pauline Nkoy fjs

3 Commentaires

  1. Marie Thérèse, Estelle et Pauline, merci de ce merveilleux compte-rendu de la célébration du 70e anniversaire de notre présence en Afrique. De ce qui vous apparaît peut-être comme le lointain Canada, nous avons rendu grâce, à notre manière, de la présence de la Congrégation en terre africaine depuis 70 ans. Mais la lecture de votre texte m’a permis de ‘visiter’, si l’on peut dire, chacune de vos insertions et de communier un peu à ce qui vous est donné de vivre chaque jour avec de ce peuple qui nous a accueillies et avec lequel vous êtes heureuses de travailler.
    Rita

    Réponse
  2. Quelle joie de vous lire! je n’ai pu aller à Kermaria pour fêter ces 70 ans mais j’étais unie à vous toutes,

    Soeurs d’Afrique et Soeurs de France, sans oublier nos Soeurs d’Angleterre et du Canada pour vivre cet

    anniversaire ! Rendons grâces pour le passé, prions pour celles qui y oeuvrent aujourd’hui et préparent

    demain! Je suis si heureuse de voir que la greffe a pris et continue de prendre pour que des Filles de Jésus

    africaines, nombreuses, continuent le témoignage propre aux Filles de Jésus Sr Paulette

    nombreuses, continuent de témoigner

    Réponse
  3. Comme ancienne du Cameroun, je vibre intensément à tout ce que vous pouvez mettre en place pour célébrer ce 70ème anniversaire.
    Déjà le cinquantenaire à Ngaoundéré avait été célébré dans une grande faveur, ce 70ème ne fait qu’amplifier ce mouvement en avant.
    Oui “Il” nous précède en Galilée comme le dit ce beau chant. Inutile de préciser ce “Il” nous le reconnaissons et nous le célébrons.
    Ces célébrations attestent les pas que vous continuez à faire au quotidien malgré le bruit des armes et diverses difficultés.
    “On est ensemble” comme vous aimez à le dire. Merci.
    Sr Anne Le Roux fj

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × deux =

Un peu
d'histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Share This