Les pèlerines vers la Pâques

Sœur Denise Toublant fj, en mission au Cameroun, nous rapporte les moments forts du Carême.  Pendant ce temps, les postulantes Filles de Jésus de la communauté de Bini Dan ont participé à deux temps de pèlerinage, l’un en diocèse et l’autre en paroisse. Elles nous partagent ce qu’elles ont vécu. 

En marche avec le diocèse

Chaque année, le diocèse de Ngaoundéré organise un pèlerinage au sanctuaire marial « Notre Dame des Apôtres » de Marza, situé à la périphérie de la ville, sur une colline. Cette année, il s’est déroulé en trois journées intenses du vendredi 17 au dimanche 19 mars 2023.

Le thème était celui de la lettre de Carême de Mgr Emmanuel Abbo, évêque de Ngaoundéré,  centrée sur la violence :

« Chacun se détournera de sa conduite mauvaise et de ses actes de violence.»

(Jonas 3,8). 

« Qu’il fasse le bien, qu’il recherche la paix qu’il se détourne du mal et qu’il fasse le bien, qu’il recherche la paix et qu’il la poursuive.»

(1ère Epître de St Pierre 3,11)

Après que le Pasteur du diocèse avait béni tous les pèlerins à la cathédrale, nous nous sommes mises en route pour la marche pèlerine, une marche priante, de 2h 30 animée par les différentes paroisses, à partir de textes d’exodes bibliques et du chemin synodal. Nous faisons aussi mémoire de Mgr Yves Plumey et de ses collaborateurs Oblats de Marie Immaculée(OMI) arrivés de France en 1946 pour l’évangélisation du Nord Cameroun. Ils ont contribué à bâtir l’Eglise sur ce territoire de l’Adamaoua.

A l’arrivée des pèlerins à Marza, l’évêque a béni la grotte mariale et nous avons participé ensuite à la messe d’ouverture du pèlerinage. Dans son homélie, le Vicaire général, insiste sur la dimension de l’amour dans la vie.

En route avec Marie et Jésus

A Marza, il existe un chemin de Marie, avec des peintures réalisées sur la pierre. Parcourir ce chemin nous a permis de mieux connaître la vie de Marie à travers les Evangiles et sa place aujourd’hui dans l’Eglise universelle.  Avec elle, nous avons rendu grâce à Dieu pour tous ses bienfaits dans notre vie quotidienne. Nous lui avons demandé de continuer à intercéder pour nous auprès de son Fils que nous désirons suivre.

Nous connaissons bien le chemin de croix. Ici, à Marza nous avons découvert un chemin différent!  « Chemin de Pâques : un chemin de vie et d’espérance en 15 stations ». Il permet de méditer sur les nombreuses apparitions de Jésus ressuscité aux femmes et aux disciples, sur la mission qu’il leur confie avec l’envoi de l’Esprit-Saint, de témoigner dans le monde de ce qu’ils ont vu et entendu.

A l’écoute des intervenants

Le thème du pèlerinage a été développé à travers quatre interventions. « La source de la violence dans la Bible : Caïn et Abel  », a fait l’objet de la première intervention présentée par un prêtre. Une mère de famille a partagé comment éliminer les violences et rechercher la paix dans les familles. Une religieuse a traité les causes et les conséquences de la violence en milieu scolaire. Enfin, un religieux a intitulé son intervention ainsi : « A la quête de la paix intérieure » (Psaume 33)

Le dimanche, une foule impressionnante a convergé vers le sommet de la colline pour participer à la messe solennelle et festive de clôture présidée par l’évêque, accompagné de tous les prêtres. C’était la messe unique dans le diocèse ce jour-là en action de grâce au Seigneur qui soutient son Eglise dans sa marche.

Comme d’autres pèlerins, nous étions hébergées sur place, dormant sur des nattes, dans une salle de classe. Nous avons apprécié de vivre ces trois jours avec l’Eglise diocésaine.

Les postulantes, de gauche à droite: Célestine, Julienne, Caroline, Delphine, Joséphine, Elisabeth, Merveille

En marche avec la paroisse : un temps de communion

Béka, à 11 km de Bini Dang, est un village qui fait partie de la paroisse St Thomas More de Bini. Chaque année,  les chrétiens des différentes communautés chrétiennes de la paroisse s’y rendent en pèlerinage. Le 26 mars 2023, dès 6h du matin, après avoir reçu la bénédiction de l’évêque qui participe à la marche, les pèlerins se sont mis en route par groupes.

Nous avons marqué deux temps d’arrêt organisés ainsi : animation, écoute de la parole de Dieu (l’appel d’Abraham et Jésus au temple de Jérusalem avec ses parents),  partage à partir de ces textes et prière.

Parvenus au pied du mont, il était bon de faire une pause avant la montée. Nous avons effectué l’ascension avec la troupe théâtrale de la paroisse qui a mis en scène la passion de Jésus sur un chemin caillouteux et escarpé. Voir Jésus en croix, entouré des deux larrons, tout au sommet de la colline, a fait couler des larmes à certains en pensant à la souffrance vécue par Jésus pour le salut du monde.

Le pèlerinage s’achève avec la célébration eucharistique. Dans son homélie, Monseigneur a rappelé les trois piliers du Carême : la prière, le pardon et la charité, qui nous invitent à continuer le chemin vers Pâques.

Les pèlerins ont repris le chemin du retour à pied, dans la joie d’avoir vécu cette journée ensemble.

Quelques expressions à la suite de ces évènements

« Dans son intervention sur la violence en famille, la maman a parlé des parents qui laissent leurs enfants regarder la télé jusqu’à 23h sans se soucier de leur éducation. Ces enfants imitent ensuite ce qu’ils ont vu. D’autres parents font des reproches à leurs aînés devant les plus jeunes et du coup, ces derniers ne respectent plus leurs aînés ». Joséphine

« J’ai aimé la marche avec la Croix et la Vierge en tête, portées à tour de rôle par les différentes paroisses, une marche dans un climat de prière, avec le chapelet, des chants, des oraisons…

Dormir sur la natte comme tout le monde, dans une salle de classe, avec l’accueil par une maman là où nous allions chercher l’eau pour la toilette : je l’ai apprécié, cela me rappelle le village ». Caroline

« La paix est un trésor en toi. Il faut la rechercher en soi, en famille, en communauté. Elle est donnée par Dieu. Prendre conscience qu’on est en colère et s’en débarrasser est un moyen de garder la paix intérieure. La paix en famille passe par la patience et le pardon. En communauté, elle s’intériorise dans le petit service, en portant attention à ta sœur, à ton frère ». Elisabeth

 « Jésus a dit : « Aimez votre prochain » Si vous ne l’aimez pas, c’est facile de le détruire. Pour moi, c’est une réalité » Célestine

«  Abraham a obéi à Dieu. Il a quitté son pays et sa parenté pour aller ailleurs. Il est allé habiter au milieu de gens qu’il ne connaissait pas. Malgré les difficultés, il a accompli sa mission ». Julienne

« J’ai aimé la façon de faire le pèlerinage : marcher avec d’autres en priant. C’était nouveau pour moi.  La montagne me renvoie à Jésus sur la Croix, à sa souffrance pour nous sauver ». Merveille

« Nous sommes invitées, avec les autres croyants, à reconnaître et célébrer Jésus Christ vivant aujourd’hui parmi nous, et à prendre une part active à la vie de l’Eglise locale. »

Règle de Vie n° 18

Les postulantes Filles de Jésus, Caroline, Delphine,

Elisabeth, Joséphine, Célestine, Merveille, Julienne

1 Commentaire

  1. UN GRAND MERCI à vous ,les postulantes d’Afrique ,de nous avoir partagé votre pèlerinage….ça nous fait du bien de connaître un peu de ce que vous vivez!!!Et nous avons la joie de connaître vos noms et vos visages maintenant….grâce aux belles photos qui illustrent ce pèlerinage… Je crois que vous allez bientôt rejoindre Paris pour vous préparer au noviciat en septembre….Bienvenue dans notre pays!!! J’espère que vous viendrez jusqu’à la maison-mère de Kermaria et nous pourrons ainsi vous rencontrer….Ma prière de chaque jour vous est acquise….Plein de bises à vous et à Denise qui vous accompagne et qui va venir se reposer dans notre communauté de Vannes…Maryvonne de Bretagne…

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

11 + 17 =

Un peu
d'histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Share This