La première Assemblée régionale en Amérique latine

 

Le 6 janvier 2020 a vu les Sœurs de l’Amérique latine se rassembler à Fusagasugá, Colombie, pour vivre la première Assemblée régionale. C’était l’occasion pour célébrer une nouvelle structure en tant que Congrégation en Amérique latine, élaborée après quelques années de réunions, discernement, formation et retraites.

 

 

 

 

“Faites tout ce qu’il vous dit” 

 

 

Le premier jour a été une expérience de retraite accompagné par le texte de l’Évangile de Jean 2, 1-12.  Ce texte qui nous parle des noces de Cana, nous introduit à un événement agréable, plein de vie, dans lequel les rêves d’un jeune couple sont dévoilés. L’amour inaugure le nouveau chemin à entreprendre et tout parle de nouveauté.

 

La célébration rompt avec la routine de la vie quotidienne de Jésus le charpentier et de ses amis travailleurs. Se rencontrer, passer un moment ensemble, célébrer l’amour et trinquer à la vie, est la clé de ce moment. C’est un moment qui ne durera qu’un temps limité, mais qui se poursuivra sans fin dans la mémoire du cœur.

 

Eléments de la nouvelle structure

 

  • Toutes les Sœurs d’Amérique latine ont participé à l’élaboration de la structure.

 

  •  Elles continueront toutes à participer à la mise en œuvre, aux évaluations, aux relectures, aux ajustements.

 

  • Une structure expérimentale est mise en place jusqu’en 2022 et jusqu’en 2028.

 

  • Aucune structure n’est parfaite, et nous n’avons pas mis en place une structure parfaite.

 

  • Nous nous trouvons face à  quelque chose de nouveau, d’inconnu que nous lançons.

 

  • C’est en la vivant,  que nous pourrons l’évaluer, relire l’expérience, ajuster la structure.

 

Comme une tapisserie

 

Cela sera vécu avec l’offrande que chaque Sœur a faite, comme un engagement personnel et communautaire. Cela représente tout un tissage de coresponsabilité, de diversité, où chaque Sœur partage  ce qu’elle est et  ce qu’elle a.

 

 

 

Dans ce tissage, je peux être un fil, un morceau de couleur… bleu profond… rouge vif… ou plutôt le fil de lin gris. Cette troisième couleur, selon les tisserands, est la plus importante.  Le gris neutre de la vie quotidienne, celui qui fait chanter le bleu profond et le rouge vif, celui qui apporte l’harmonie.

 

 

 

Faites confiance au Dieu qui élève

 

 

Invitées à garder les yeux fixés sur Jésus, nous le remercions. Il s’approche toujours pour nous donner la vie et pour dissiper la peur qui nous paralyse. C’est Lui qui renouvelle en nous  l’espoir.

 

Qu’il agisse dans notre petitesse,

 qu’il joue le rôle principal

 dans notre histoire.

 

 

 

                                                                                 

                                                                                Sr Geraldina Escalante fj

Print Friendly, PDF & Email
Publié dans Actualités, Evènements
Share This