La coloc’ Saint Joseph de Quimper : « Elargis l’espace de ta tente »

Depuis 2016, la maison de Kerustum, située sur la ville de Quimper, abrite la « colocation saint Joseph » pour des étudiants et jeunes professionnels de 18 à 25 ans, en lien avec l’Aumônerie des étudiants de Quimper et la pastorale des jeunes et des vocations du diocèse.  Sr Nathalie Guéguen, Fille de Jésus, accompagne ce projet et nous partage son expérience.

 

En effet, suite au départ de la communauté des Filles de Jésus en 2015, le désir de mettre cette maison au service d’un projet de colocation s’est concrétisé sous la houlette du Père Corentin, jeune prêtre de la paroisse et aumônier des étudiants à ce moment-là. Cette colocation s’adresse à des jeunes motivés pour faire, sur la durée d’une année universitaire, une expérience de vie chrétienne fraternelle, associée à une expérience d’engagement ecclésial.

 

Maison de Kerustum-Quimper

 

En quoi consiste le projet ?

 

La colocation saint Joseph cherche ainsi à offrir un cadre pour l’approfondissement de la foi et de la relation à Dieu au cours des études ou au début de la vie professionnelle. La démarche fraternelle et spirituelle constitue le fondement du projet : vivre, à l’image des premières communautés chrétiennes, dans le partage et la prière : « Ils étaient assidus à l’enseignement des Apôtres et à la communion fraternelle, à la fraction du pain et aux prières » (Actes 2, 42).

L’engagement dans le projet de la colocation suppose, de la part de chaque colocataire, de participer aux rencontres de l’aumônerie des étudiants le mardi soir, de se retrouver une fois par mois pour un repas communautaire avec l’accompagnatrice spirituelle de la colocation, suivi d’un temps d’échange et d’un temps de prière. Il suppose aussi de s’engager dans un service de type pastoral ou caritatif tout au long de l’année.

 

Une maison pleine de vitalité

 

Au fil de cette aventure, le visage de la colocation a évolué tous les ans, passant de 3 à 5 colocataires, accueillant la mixité ou non. Depuis la rentrée 2019, la maison est remplie de vitalité, d’enthousiasme et d’éclats de rire par la présence de trois étudiantes. Elodie, 19 ans et morbihannaise, est en 3ème année de commerce international avec l’Asie. Maxence, 18 ans et également morbihannaise, est en 2ème année d’IUT génie biologique. Enfin Caroline, 19 ans et costarmoricaine, fait des études de graphisme. Elles ont souhaité rejoindre la colocation pour retrouver d’autres avec qui partager et approfondir leur foi, pour ne pas se retrouver seules le soir après les journées de cours mais s’enrichir mutuellement de ce qui fait leur vie, tisser des liens d’amitié.

 

De gauche à droite : Maxence, Caroline et Elodie

 

Apprendre à devenir autonome et responsable

 

Les trois jeunes femmes apprécient beaucoup cette maison, spacieuse et agréable, où chacune bénéficie d’une chambre individuelle. La vie en colocation est une véritable expérience humaine et spirituelle, qui fait croître en apprenant à devenir davantage autonome et responsable. Le vivre-ensemble nécessite de travailler la patience, d’apprendre à se mettre à l’écoute des unes et des autres, de partager les tâches ménagères, ce qui est un véritable défi… Elles apprécient par conséquent la présence d’adultes pour les stimuler et les soutenir dans ce vécu.

Je les rejoins environ une soirée par mois pour un temps de relecture après un repas toujours ponctué d’échanges vifs et stimulants qui me dynamisent. Il s’agit de me mettre à l’écoute de ce qui les habite à travers leurs désirs, motivations et préoccupations. Une autre sœur de la communauté, Marie-Renée, ainsi que Bénédicte, paroissienne et mère de famille, accompagnent également la colocation en veillant aux aspects matériels et organisationnels.

 

De gauche à droite : Nathalie (f.j), Maxence, Caroline et Elodie

 

Agrandir l’espace de notre tente

 

Nous apprécions également d’accueillir ponctuellement les jeunes de la colocation dans notre communauté, occasion pour elles de découvrir davantage qui sont les Filles de Jésus, d’échanger par exemple autour des vocations, de leurs études et de leurs engagements…

La colocation saint Joseph nous permet d’élargir l’espace de notre tente (Is 54,2), en déployant les toiles de la maison de Kérustum pour accueillir les étudiants et jeunes professionnels qui cherchent à renforcer les piquets en approfondissant leur foi avec d’autres. Leur jeunesse et leur spontanéité nous font du bien, nous enrichissent et nous évangélisent.

Et Maxence, Caroline et Elodie me chargent de le dire :

 

« Merci beaucoup aux Filles de Jésus

de nous permettre de vivre cette expérience dans cette maison ! »

Nathalie Guéguen, fj

 

Print Friendly, PDF & Email
Publié dans Evènements
Un commentaire sur “La coloc’ Saint Joseph de Quimper : « Elargis l’espace de ta tente »
  1. Agnès miquel dit :

    Merci Nathalie pour ce partage. Sr Agnès miquel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Share This