Homélie du Père Paul-Noël Dujarier

Homélie prononcée à Kermaria le 25 juin 2014 à l’occasion des Jubilés d’or et de diamant

Or et Diamant 2014 KermariaCélébrer son jubilé d’or ou de diamant est une occasion privilégiée pour relire, re-parcourir son itinéraire de vie, son histoire personnelle.

C’est une occasion, non seulement de se rappeler les lieux et les communautés où nous avons vécu, les personnes avec lesquelles nous avons collaboré, mais aussi ceux et celles au service desquels, nous avons consacré nos années et nos forces, à qui nous avons essayé de donner le meilleur de nous-mêmes.

Cette relecture n’est pas seulement un effort de mémoire pour nous rappeler ce que nous avons vécu. Dans cette relecture, nous cherchons à découvrir ce qui a fait l’unité de notre vie, l’axe central, le sens profond de notre existence.

Bien sûr, les uns et les autres, nous avons eu des parcours très différents au cours desquels nous avons connu des épreuves et des joies et il est bon d’en faire mémoire, mais le principal est de repérer la source qui nous a fait vivre, ce qui a été le cœur de notre vie.

Ne reconnaissons-nous pas alors que ce qui nous a fait vivre en profondeur, c’est notre relation à la personne de Jésus. Bien sûr, il y a eu des hauts et des bas dans notre manière de le suivre, mais n’est-ce pas lui qui nous a attirés à lui , qui nous a entraînés à sa suite, nous apprenant peu à peu et de mieux en mieux à vivre à sa manière en disciple et en témoins de son amour pour nous, pour nos proches.

A l’occasion de cette journée de jubilé d’or et de diamant, qu’un grand nombre d’entre vous revivez aujourd’hui, il nous est donné de mieux prendre conscience que c’est le même Jésus-Christ qui nous a appelés, soutenus, formés jour après jour.

N’est-ce pas son Esprit qu’Il nous a communiqué, qui a animé chacune d’entre vous, lui donnant de progresser à sa suite dans sa façon d’aimer humble et pauvre, dans la vie de tous les jours, à la manière des Filles de Jésus ?

Nous saisissons alors le sens profond de cette célébration vécue ensemble dans cette maison de Kermaria : avant tout rendre grâce à Dieu de notre vocation commune, de cet appel que vous avez reçu de Dieu et que vous souhaitez poursuivre.

Ne reconnaissez-vous pas aussi l’apport de vos sœurs et l’histoire de votre congrégation dans votre façon de vivre à la suite du Christ et dans votre manière de participer à son projet apostolique ?

Alors célébrer toutes ensemble vos jubilés prend tout son sens : il ne s’agit pas de simples démarches personnelles juxtaposées mais d’une démarche commune, au sein de votre congrégation avec toutes vos sœurs, pour rendre grâce au Seigneur et lui offrir avec confiance votre avenir.

Le passage de l’Evangile de Saint Jean que vous avez choisi est tiré des discours d’adieu de Jésus après la Sainte Cène. Il insiste fortement sur l’appel du Seigneur à demeurer en lui…tout en éclairant ce que vous avez commencé à vivre depuis bien des années.

Il me semble que c’est un appel pressant à poursuivre, développer et approfondir votre manière de vivre en Fille de Jésus au cœur des années à venir.

« Demeurez en moi et que mes paroles demeurent en vous…

Demeurez en moi comme je demeure en vous

Demeurez dans mon amour

Celui qui demeure en moi et en qui je demeure

Celui-là porte beaucoup de fruit. »

Il ne s’agit pas bien sûr de mépriser d’assurer certaines tâches, d’envisager certaines initiatives concrètes au plan humain, social, pastoral si vos forces vous le permettent…mais il s’agit de veiller d’abord à vivre régulièrement, constamment en réelle communion avec le Seigneur, dans la docilité à l’Esprit-saint, pour témoigner par votre vie, du Seigneur et de son amour.

« Comme le Père m’a aimé

Moi aussi, je vous ai aimés.

Demeurez dans mon amour

Comme moi, j’ai gardé

Les commandements de mon Père

Et je demeure dans son amour.

« Je vous ai dit cela

Pour que ma joie soit en vous

Et que votre joie soit parfaite. »

Alors, oui, ensemble : « Jubilons, crions de joie

Acclamons le Dieu trois fois saint !

Venons le prier dans la paix, témoignons de son amour.

Jubilons crions de joie pour Dieu, notre Dieu. »

1 Commentaire

  1. un grand merci à vous les lubiets et merci pour votre témoignage et de nous partager les bonnes choses cela nous fait du bien et nous stimule encore plus de devenir jour après jour le vrai fille de Jésus.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

14 + 9 =

Un peu
d'histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Share This