Henriette GUHUR (S. Marie Noëllie), 1920-2016, Vice-province Kermaria, France

henriette-guhur

Henriette est née à LOCQUELTAS, le 10 juin 1920 dans une famille d’agriculteurs de 8 enfants, dont 2 petits frères décèderont en bas âge.

Elle entre au postulat de Kermaria en 1937, fait profession religieuse le 4 août 1939, sous le nom de Sœur Marie Noëllie.

En 1942, suite à des études, elle est nommée à LANVENEGEN, en qualité d’enseignante pendant 18 années ; puis ses obédiences la conduiront dans différents lieux, dont PORT LOUIS, LOCMARIAQUER et enfin PLEUCADEUC où elle a exercé en plus la fonction de Directrice.

Après une vie d’enseignante bien remplie, Henriette consacre alors son temps libre aux services intérieurs, à la catéchèse et au standard de Kermaria pendant plusieurs années jusqu’à son entrée à la Sainte Famille en juillet 2015.

Durant sa maladie, Henriette a gardé sa lucidité, son sens spirituel, caractérisé par de longs moments en prière.
Elle aimait le chant grégorien, elle avait d’ailleurs suivi avec persévérance les sessions de formations lors de vacances d’été.

Une sœur nous transmet un témoignage :
« Noëllie était une Fille de Jésus heureuse et fière de l’être, restant très liée aux évènements de sa famille. Documentée, talentueuse, elle aimait le travail en groupe, c’est ainsi qu’avec elle, à 5, nous avions constitué une équipe pour une recherche commune :
quant au travail professionnel : enseignement et éducation ;
– et quant au travail pastoral, paroissial : célébration, action catholique des enfants, des jeunes, des adultes.
Notre objectif, était toujours : « faire grandir dans la Foi Chrétienne par l’Evangile. Développer les valeurs humaines et sociales chez nos élèves et donc préparer l’avenir avec des horizons nouveaux ».
Noëllie excellait dans l’art de créer, d’innover, d’inventer pour célébrer dans la joie, la gaîté les fêtes autant religieuses que profanes.
Les parents l’ont apprécié dans ses différents postes.
L’heure de la retraite ayant sonné, nous sommes restées soudées par des rencontres régulières où prenaient place : prière, pèlerinage, partage dans la discrétion, de nos soucis, joies, peines, réussites, échecs. Nous nous séparions dans la bonne humeur, habitées par un nouvel élan.
Noëllie souffrait ces dernières années de vives douleurs qui l’ont obligée à freiner ses activités et à accepter un emploi du temps allégé. »

Depuis quelques semaines, Henriette souffrait de plus en plus, elle a fait quelques malaises importants et c’est au cours de la nuit de lundi à mardi qu’elle nous a quittés.

Henriette, ensemble, nous rendons grâce pour ta vie bien remplie. Elle est décédée le 4 octobre 2016, à l’âge de 96 ans, dont 77 années de vie religieuse.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Un peu
d'histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Share This