Entrée symbolique en Chapitre général

 

Quelques sœurs expriment comment elles ont accueilli la ligne de fond

1

2

J’ai été agréablement surprise. C’est précis et cela rejoint ce que nous vivons dans les communautés, dans les Provinces ; je pense que cela va nous donner du dynamisme. Je me réjouis de ce que l’on ait mis l’accent sur la Parole de Dieu et je crois que c’est cela qui va nous faire avancer ensemble.

 

En cette période de transition que je vis, c’est pour moi une bonne occasion de sentir que je fais partie d’un corps,3 non seulement celui d’où je viens ou celui où je viens d’atterrir en ce moment. J’aime beaucoup l’image du tissage de la Parole de Dieu avec la réalité. Je crois vraiment que cela peut nous unir malgré nos différences d’une Province à l’autre, entre les sœurs de générations diverses. L’image qui appuierait cette ligne de fond peut nous dynamiser à partir de ce que nous vivons dans nos réalités concrètes.

 

4Le fait d’avoir vécu 6 ans à Kermaria m’a ancrée dans le charisme de la Congrégation et me donne l’espérance qu’à tout âge, jusqu’au bout, nous vivons attachées à la Parole de Dieu. Les sœurs de Kermaria qui sont attachées à la prière personnelle et communautaire m’ont aidée à vieillir moi aussi.

Actuellement, je suis dans une communauté qui ne compte pas de jeunes sœurs mais nous vivons dans un lieu où il y a beaucoup de jeunes : là, la ligne de fond nous invite à trouver les paroles, le langage pour aujourd’hui. Bien sûr ce n’est pas facile mais cette ligne de fond me donne du dynamisme. C’est une formulation qui nous pousse à aller de l’avant comme Abraham. Même si le vieillissement est là, la Congrégation n’est pas morte et les sœurs aînées témoignent d’un grand intérêt pour ce que les jeunes continuent de faire aujourd’hui.

Personnellement, ce qui me touche dans cette ligne de fond, c’est cet appel à discerner et à reconnaître que nous sommes dans un monde qui n’est pas celui d’hier mais, dans lequel il faut nous insérer tout en restant ce que nous sommes comme Filles de Jésus.

J’ai aimé l’expression approfondir la dimension prophétique de notre charisme puisque nous neMonique L 1 pouvons pas en rester à ce qu’était le charisme pour les fondateurs. Nous devons l’approfondir pour l’adapter aux réalités d’aujourd’hui et découvrir le langage et les moyens. Cela, il faut le creuser et une des exigences de notre charisme est de former les sœurs pour qu’elles aient les compétences nécessaires pour aider les gens. Afin de pouvoir discerner ce renouveau nous ne devons pas oublier la formation des personnes et ne pas les engager dans des situations auxquelles elles ne sont pas capables de répondre.

 

5Cela a été très agréable de vivre cette célébration avec les sœurs des environs de Paris : c’est un cadeau du Seigneur.La ligne de fond nous invite à continuer à revoir et approfondir l’option que nos Fondateurs ont faite. C’est maintenant la responsabilité de nous toutes Filles de Jésus : que nous puissions lire ces lignes avec comme arrière plan notre monde d’aujourd’hui. Puisse notre vie s’alimenter à la Parole de Dieu et que notre vie fraternelle devienne visible dans les lieux de nos insertions.

Paris, le 11 avril 2015

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

six + 1 =

Un peu
d'histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Share This