DERRIEN Marie Louise (Mia de St Ivy) 1923-2013

Marie Louise DERRIEN est décédée au Centre hospitalier de Vannes le 29 avril 2013 dans sa 90ème année Marie Louise DERRIENdont 72 ans de vie religieuse.

Marie Louise Derrien, sœur Maria de Saint Ivy, est née à Landeleau (Finistère) le 1er octobre 1923, dans une famille d’agriculteurs de trois enfants. Elle a, sans doute, été guidée vers la vie religieuse par ses trois tantes Filles de Jésus

Après sa profession religieuse le 4 août 1941, Marie Louise se prépare à sa carrière d’enseignante et de professeur d’Anglais. Les équipes éducatives de Quimper, de Ploërmel, de Pont l’Abbé et de Pontivy ont bénéficié de ses compétences et de sa participation à la marche des établissements. Ses cours étaient bien préparés, ses qualités pédagogiques, ses exigences ont aidé les jeunes à se construire et à prendre de bonnes habitudes de travail.

A l’âge de la retraite, elle ne quitte pas le lycée Jeanne d’arc de Pontivy. Elle y reste pour assurer l’économat et l’aide au secrétariat. A la fin de son parcours, le directeur témoigne de son efficacité, de sa rigueur, toujours capable d’apporter une solution aux problèmes qu’on lui soumettait. En plus de sa fonction d’économe, Marie Louise assurait l’accueil. Tous ont reconnu ses compétences pour cette fonction. Son sourire, sa gentillesse, sa serviabilité, sa discrétion étaient toujours au rendez-vous.

Et avant de quitter définitivement l’établissement, elle a proposé spontanément son aide et son expérience pour épauler la personne qui prenait la suite.Ces 44 années de service dans les établissements scolaires ont été honorés par la médaille du travail.

La vie de service de Marie Louise ne s’arrête pas là. Les responsables de la congrégation lui demandent d’assurer le secrétariat de la mutuelle Saint Martin à Kermaria. Pendant 14 ans, avec compétence et rigueur, elle suit les dossiers, se documente sur l’évolution de la législation, et accueille les sœurs qui ont besoin d’aide pour éclaircir une situation ou à l’occasion aider à constituer un dossier de retraite.

De 2005 au 3 janvier de cette année, Marie Louise rejoint la maison Saint Marie du Bouëtiez à Hennebont. Elle vit là une retraite encore bien active. Elle conduit les sœurs dans leur famille, se rend dans les différents laboratoires de la ville et à la poste tous les jours.

Face à une vie si remplie, on comprend l’émotion du personnel en apprenant son décès. Tous gardent d’elle le souvenir d’une sœur dévouée, toujours disponible et discrète. Certains nous confient :

« Par un sourire, tout se disait chez Marie Louise ».

« Merci Marie Louise pour votre gentillesse et votre dévouement ».

Les services que Marie Louise rendaient étaient appréciés parce qu’elle avait de grandes qualités : elle était méthodique, ordonnée, douée manuellement. Elle répondait aux nombreux appels des uns et des autres à l’heure où l’informatique n’était pas encore à la portée de tous.

Marie Louise, le 16 mars, tu as reçu le sacrement des malades, tu nous confiais ce même jour que tu étais très heureuse d’avoir participé à la célébration de ce sacrement avec les résidents de La Sainte Famille. Ces derniers mois, nous avons trouvé chez toi, une grande sérénité et toujours la même discrétion. Ton « lâcher prise » a été remarquable.

Que Dieu t’accueille dans sa paix et dans sa joie.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × deux =

Un peu
d'histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Share This