Denise NOGRE (Sœur Mie St Pierre d’Alexandrie)

Denise NOGRÉ 1927-2020

 

Denise Nogré est née à Ploërdut (Morbihan) le 17 octobre 1927 dans une modeste famille d’agriculteurs, profondément croyante. Sur les 6 enfants, 2 garçons entreront chez les Frères de l’Instruction Chrétienne, dits Frères de Ploërmel, et 2 filles deviendront Filles de Jésus de Kermaria : Cécile et Denise.

Malgré l’éloignement, en particulier pendant ses années au Cameroun, elle restera très attachée à sa famille qui le lui rend bien. Ses neveux et nièces lui feront la surprise d’organiser une fête pour ses 90 ans.

Denise entre au Postulat le 12 février 1944, fait sa Profession temporaire le 2 février 1946 et s’engage définitivement dans la Congrégation le 3 août 1951.

Après avoir assuré la cuisine dans des écoles primaires, collèges ou lycées, elle entreprend une formation plus poussée à l’Institut Rural de Rumengol dans le Finistère et obtient le diplôme de Responsable de Collectivité en 1973. L’année suivante, à Paris, elle suit des cours de missiologie. Tout cela la prépare à quitter la France pour le Cameroun où sa sœur Cécile est déjà présente depuis près de 20 ans. Elle va enseigner au Collège Technique de Nanga-Eboko où elle va rester 13 ans. Une sœur qui l’a connue à cette période s’exprime ainsi : « C’est une personne vive, agréable, souriante, très active, en communauté comme avec les filles du Collège à qui elle apprenait à cuisiner, à bien tenir une maison. Les repas étaient préparés par les élèves sous l’œil vigilant de Denise qui goûtait tout avant que les plats soient servis. Quand elles avaient particulièrement bien réussi, les filles étaient fières de leur exploit. »

Après ces années passées au Collège, on lui demande d’aller à Bibey puis à Djong où elle se consacrera à l’animation féminine. Là encore, elle donne le meilleur d’elle-même.S’occupant des mamans, elle a aussi la joie de voir grandir des enfants africains, un vieux rêve qu’elle avait fait dans ses jeunes années.

En 1995, elle rentre en France, intégrant successivement les communautés de Bignan, Quimperlé (maison Vice-Provinciale), Locqueltas. Elle continue à y déployer ses talents de cuisinière et s’adonne avec bonheur au jardinage. Denise a la main verte. Elle peut créer des parterres dans des espaces délaissés et elle en est très fière. En communauté, elle est perçue comme une personne très discrète, ne faisant pas de bruit mais avec une certaine qualité de présence. Très disponible, elle est toujours prête à rendre service. Pour les anniversaires des sœurs, elle prépare des mets agréables au goût et à l’œil. Elle a l’art de plier les serviettes de table. Elle compose des jolis bouquets avec des fleurs qu’elle a cultivées.

Arrivée à Kermaria, à la communauté Angélique Périgault en 2015, elle ne fait plus de cuisine mais elle veille encore à améliorer discrètement ce qui vient de la cuisine centrale et pour les anniversaires elle n’hésite pas à prévoir un petit extra. Elle fait aussi pousser des fleurs autour de la maison… Elle participe assidûment aux ateliers mémoire, retrouvant une autre sœur entre 2 séances pour chercher ensemble les bonnes réponses.

La prière a toute sa place dans le quotidien des jours: prière personnelle et prière communautaire qu’elle prépare à son tour. Elle ne refuse pas les échanges. D’ailleurs, à son retour en France, elle a adhéré au groupement des services communautaires. Elle prend le temps de lire, de se tenir informée. Elle tient aussi à assurer l’entretien de l’oratoire Saint Joseph.

Nous étions loin de penser que tout cela allait s’arrêter brusquement. A la mi-mars, elle est atteinte par le corona virus avec des complications qui nécessitent une hospitalisation à Auray. Elle y décède le 26 mars. Nous ne reverrons plus son visage. Elle est enterrée dans la plus stricte intimité.

Denise, ta mort nous a ébranlées mais nous ne voulons pas nous abandonner à la tristesse. Nous savons que tu es dans la paix de Dieu et que tu peux nous aider à poursuivre notre route.

Denise est décédée le 26 mars 2020 à l’hôpital d’Auray. Elle avait 92 ans dont 74 années de vie religieuse. L’inhumation aura lieu le 28 mars à 10h30 à Kermaria dans la plus stricte intimité.

 

 

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Un peu
d'histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Share This