COADOU Hélène (Sœur Mie Eugénie)1929-2020

 

Hélène COADOU  (22 juillet 2020)

 

Suite aux chutes dans sa chambre, Hélène est passée aux urgences à l’hôpital du Scorff à Lorient. A chaque retour, elle est plus fatiguée…

Le confinement étant là… Nous n’avons pas eu la possibilité d’assurer notre présence, de lui manifester notre affection.

Depuis quelques semaines, Hélène refuse certains jours toute nourriture, toute boisson.

Hélène apprécie nos visites… elle nous sourit, essaie de parler…

Vendredi 17 juillet, nous lui avons été très présentes… mais en toute discrétion, elle nous quitte le samedi 18 à 2h15.

Hélène est née à Gouesnach le 28 septembre 1929, dans une famille de 8 enfants : sept filles et un garçon. Les parents sont cultivateurs.

Entrée à Kermaria en 1945, elle prononce ses vœux le 4 août 1947 et prend le nom de Sœur Marie Eugénie.

Après sa profession, Hélène enseigne dans différentes écoles primaires du Morbihan : à Neulliac, Le Faouët, Lizio, Locminé. Elle s’adapte de son mieux aux enfants des classes de cours moyen et de certificat d’études !

Puis elle reprend les études à Ploërmel. Après l’obtention des diplômes, Hélène enseigne le français, le latin, les mathématiques et l’espagnol dans les classes de 4ème et de 3ème à Pontivy, à Pont-l’Abbé.

En 1969, année de sa retraite professionnelle, Hélène part en Colombie à Villavicencio, communauté de Restrepo. Elle y fait de l’alphabétisation et de la pastorale. Séjour de 4 années dont elle garde un très bon souvenir. Pour preuve la joie manifestée lors des passages de nos sœurs d’Amérique Latine.

A son retour, Hélène a quelques difficultés à vivre le temps de Retraite ! Elle passe quelques années à Kermaria, Angers, Issy les Moulineaux, partageant les tâches communautaires, les temps de prières, les rencontres détentes. A Paris, Hélène apprécie son cadre de vie, s’investit dans la méthode VITTOZ ou encore en bibliothèque.

Les années passent, Hélène ayant eu plusieurs interventions, ressent des douleurs, a du mal à se repérer, ce qui nécessite son entrée à l’EHPAD et à la communauté Sainte Marie du Bouëtiez en février 2017. Nouveau mode de vie, adaptation parfois difficile. Hélène participe peu aux animations. Très spontanée elle donne les raisons de ses choix.

Hélène a des liens très forts avec sa famille, qui les lui rend bien, visites, cartes de fêtes, de vacances… A ces moments, Hélène est rayonnante.

Hélène a eu une vie mouvementée ! Au début de sa vie de religieuse, elle vit douloureusement la grave maladie de sa maman qu’elle visite à la clinique de Quimper… mais ne peut participer aux obsèques. Qu’elle ait eu à choisir entre la visite et l’assistance aux obsèques de sa maman lui a causé un choc terrible, qui l’a marquée…

Je partage avec vous quelques lignes trouvées dans son livre de prières « Réussir sa vie c’est parfois accepter l’inacceptable. On ne recommence pas sa vie on la continue, même avec des débris, avec des lambeaux. C’est cela être libre. Le Royaume de Dieu consiste en des relations humaines réussies ».

Hélène, nous tous ici, rassemblés auprès de toi, nous rendons grâce pour ta vie toute donnée. Repose en paix. Là où brille la lumière qui ne s’éteint jamais.

 

Print Friendly, PDF & Email
Publié dans Biographie des soeurs, Evènements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Share This