Clothilde Le Texier (Sœur Marie Joseph de la Croix)

 

 Clothilde LE TEXIER 24 janvier 2019

 

Clothilde Le Texier est née le 21 août 1925 à Moréac dans une famille de cultivateurs.

Entrée au postulat de Kermaria en septembre 1942, elle fait son engagement en vie religieuse le 4 août 1944. Pendant 4 ans, elle enseigne en primaire. Puis après 2 années de formation, elle obtient son monitorat d’enseignement ménager familial.

Elle enseigne pendant 18 ans dans les écoles ménagères du Bouëtiez, de Lochrist et d’Etel. Un appel pour la mission ad extra conduit ses pas vers le Cameroun où elle se dévouera pendant 14 ans à la formation des femmes et à l’animation à Nanga-Eboko puis à Nkol-Nkumu.

Rentrée en France, elle est maîtresse d’internat à Le Faouët et assure la catéchèse auprès des enfants. Après un court passage à Garnat-sur-Engièvre (Allier) où elle fait encore de la catéchèse, elle prend sa retraite à Arzano, où pendant 7 ans, elle partage avec ses sœurs les différents services de la communauté.

En 1999, elle rentre à Kermaria, à la communauté Nazareth-Elizen, se dévouant avec compétence à la lingerie de la Sainte Famille pendant 13 ans. En 2012, elle rejoint la communauté Angélique Périgault, qu’elle quitte en avril 2018 pour entrer à la communauté Pierre Noury. Depuis quelques années déjà sa santé allait s’affaiblissant et sa mémoire diminuait aussi.

Ses dernières années de vie ont été assez pénibles et douloureuses moralement. Elle s’isolait, était angoissée. Ces derniers mois, elle voulait mourir. Lundi soir, 21 janvier 2019, elle s’est éteinte paisiblement à 22h pendant que ses sœurs priaient et chantaient près d’elle.

Clothilde était une professionnelle compétente, dévouée, ne ménageant pas sa peine. C’était aussi une âme de prière. S’il est un chemin qu’elle n’a jamais oublié, c’est celui de la chapelle, où elle passait de longues heures. Jusqu’au bout, elle a été fidèle à la prière communautaire.

Une sœur dit : « J’ai travaillé quelques semaines à la lingerie de la Sainte Famille dont elle était responsable. J’ai apprécié son savoir-faire dans la distribution du travail. Tout était bien ordonné, bien classé et rien n’était jeté de ce qui pouvait encore être utilisé. Elle était très accueillante pour les sœurs de passage… J’ai aussi passé 15 jours avec elle en vacances, dans un village rural, éloigné de tout, au Cameroun. J’ai apprécié sa gentillesse, ses initiatives pour nous distraire, sa discrétion faite d’humilité, de simplicité. Ce sont de bons moments que j’aime encore à me rappeler. »

Clothilde, repose maintenant dans la paix du Seigneur qui accueille ta vie, tes joies et tes peines. À Dieu !

Print Friendly, PDF & Email
Publié dans Biographie des soeurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Share This