Célébration de 50 ans de présence en Haïti

  Le 12 septembre 2019, en la chapelle de Kermaria, a eu lieu une célébration d’action de grâce pour les 50 ans de présence des Filles de Jésus en Haïti. Il était important de faire mémoire de ces années, alors que nous venons de quitter le pays.

 

 

Dans un bref interview, Marie-Thérèse Quéré et Annick Quérellou vous partagent quelques échos de cette belle célébration.

 

 

Marie-Thérèse : – Annick, tu étais présente à cette célébration, pourrais-tu nous dire ce qui a résonné en toi en écoutant l’histoire de la mission des Sœurs dans ce pays ?

 

Annick :

  •  Tout d’abord, la précision de l’appel. Mgr Rémy Augustin, évêque haïtien, en exil à Rome, y rencontre en 1966, à l’occasion d’un Conseil de Congrégation, Mère Pauline, Supérieure générale. Il lui demande des Sœurs pour l’instruction des enfants pauvres de son pays.

 

  • Et la réponse positive de la Congrégation. En septembre 1969, quatre Sœurs canadiennes, venant de Rimouski, arrivent à Bonneau. Elles y ouvrent une école et, dès le départ, elles ont le souci d’introduire le créole dans l’enseignement dispensé aux élèves. « Une langue bien complexe, différente de la nôtre. La langue d’un peuple qui a vécu de durs moments et qui a lutté pour sa survie » dit une Sœur.

 

M.T. : Les Sœurs se sont aussi impliquées dans la vie de l’Eglise en dehors de l’éducation formelle, me semble-t-il.

 

A. :

  •  Oui, mais j’ai saisi que cela a impliqué une rude expérience d’inculturation. « Rester soi-même en devenant autre… s’approcher de plus en plus des gens en essayant de comprendre ce qu’ils vivent ».

 

  • Leurs engagements disent une grande proximité et une grande solidarité avec les plus démunis :
    • Travail dans les écoles
    • Travail avec les villageois pour améliorer leurs conditions de vie.
    • Rencontres hebdomadaires des prisonniers mineurs en lien avec les missionnaires de la Charité, rencontres des enfants de la rue…

 

 

 

M.T. : Nous venons de quitter Haïti, mais je crois me souvenir qu’il y a un épisode de la vie du pays où nous avons été « à deux doigts » d’une fermeture.

 

A. :Ah ! oui, lors du coup d’Etat de 1994. L’ambassade du Canada a alors demandé à tous ses ressortissants de quitter le pays. Le Conseil général laisse chaque Sœur libre de prendre sa décision. Certaines font alors le choix courageux de rester à Port-au-Prince et à La Croix. Elles vivent au plus près de la population les événements douloureux dus à la crise politique.

 

M.T. : N’est-ce pas une manière « d’honorer l’Humanité Sainte du Fils de Dieu » ? (Règle de Vie n°3) C’est, sans doute, la présence des Sœurs, dans ce moment difficile, mais aussi tout au long de leur séjour de 1969 à 2019. Comment cela s’est-il-exprimé ?

 

A. : – La réponse à ta question, je la trouve dans l’expression d’une Sœur : « Cette présence nous a permis :

  • de révéler, par notre annonce, mais surtout par notre manière d’être, le Christ qui a pris notre condition humaine, de le révéler dans toute son humanité ;
  • d’éveiller celles et ceux que nous avons côtoyés au sens de la responsabilité ;
  • de donner la priorité aux plus démunis, à ceux qu’on abandonne au bord de la route ».

 

 

 

Invitée à partager ses réactions après la célébration, Soeur Monique Le Strat dit tout simplement qu’elle a apprécié :

 

  • l’évocation, en 7 séquences, de la mission des Soeurs auprès d’un peuple touché par la pauvreté, les catastrophes.
  • la célébration, un temps fort impressionnant par son silence, une écoute en communion profonde avec ce peuple. Merci aux Sœurs missionnaires et à celles qui ont préparé ce temps intense de partage, de prière, d’action de grâce, qui nous remet sur la route de notre mission Filles de Jésus : « Honorer l’Humanité du Fils de Dieu ». (Règle de vie n°3)

 

Sur notre route, ensemble…

 

 

                               

« TENONS EN EVEIL LA MEMOIRE DU SEIGNEUR

GARDONS AU CŒUR LE SOUVENIR DE SES MERVEILLES. »

 

 

Pour en savoir plus sur les 7 séquences

 

Srs Marie-Thérèse Quéré et Annick Quérellou fj.

 

Print Friendly, PDF & Email
Publié dans Evènements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Share This