Cécile GUILLO (Sœur St Gervais Mie) 1919-2020

 

Cécile Guillo (Sœur St Gervais Marie)

 

 

 Cécile Guillo est née le 27 juillet 1919 à St Avé, dans une famille qui comptera 7 enfants. Cécile en est la 4e.

Ses parents sont cultivateurs. Ils occupaient une ferme dans le bourg qui dépendant du château de Salins. La ferme est toujours visible aujourd’hui. C’est le bâtiment qui comporte une belle tourelle. Il est devenu le centre culturel Kreisker, en face de la mairie de St Avé.

Sa famille était très accueillante. Malheureusement, elle perd son père à l’âge de 7 ans.

Cécile entre au postulat à Kermaria en 1935, à l’âge de 16 ans, et au noviciat l’année d’après.

Puis prononce ses premiers vœux le 4 août 1937, à 18 ans, et prend le nom de Sœur Saint Gervais Marie.

Sr St Gervais Marie fait sa profession perpétuelle pendant la guerre, le 3 août 1942.

Elle débute sa carrière comme monitrice enseignante à Plumelin avec les CP, CE1 CE2, où elle reste 11 ans, puis à Plouhinec en classe enfantine pendant 10 ans également. Suivent 3 ans à Koh Coët Guénin avec les élèves de début de primaire. C’était une enseignante exigeante, qui menait ses élèves vers un bon niveau.

A Plumelin, Sœur Cécile a laissé de bons souvenirs à une petite fille, devenue Fille de Jésus elle aussi. Cécile lui fait classe, et lui apprend à lire. C’était une personne très pédagogue. La petite avait du mal à identifier le son « ien ». Cécile lui alors montre l’image d’un chien, et l’élève comprendra tout de suite.

Le changement de statut des écoles catholiques en 1959-60 modifie le parcours professionnel de Sœur Cécile. De 1961 à 1965, à Languidic, Sr Cécile assure les services communautaires et, avec d’autres sœurs, les cours postscolaires. Sr Cécile et les sœurs dispensaient aux élèves des cours de religion, français, maths et morale.

En communauté, son dynamisme et sa joie mettaient une ambiance que les sœurs et le personnel appréciaient. Toujours disponible pour aider les sœurs et les personnes, elle ne refusait aucun service. En tout, elle se donnait à fond ne calculant pas sa peine.

Elle aidait aussi à l’entretien de la chapelle N.D. des Fleurs, et répondait aux besoins de la paroisse.

En 1965, Sr Cécile est envoyée à Port-Louis, pour y donner des cours de travaux manuels ; au Faouët, des cours de couture dans les classes (elle est très douée en couture) ; et à La Chèze, le catéchisme aux enfants des écoles communales.

Après sa carrière d’enseignante, Cécile se forme au métier d’aide-soignante. Elle sert à l’hôpital de Pontivy à partir de 1970 puis est appelée en 1973 à Kermaria et à la Ste Famille, et enfin de 1976 à 1984 à la maison de retraite de Pipriac comme aide-soignante.

A Etel jusqu’en 2003 elle vit sa retraite en étant présente auprès des personnes âgées à la maison de retraite, ainsi que dans les communautés de Ste Angèle, Ste Elisabeth, Pierre Noury et à la Ste Famille.

Retournée à Kermaria en 2003, Sœur Cécile a retrouvé des sœurs amies de longue date. Un petit rituel s’est instauré le dimanche après-midi avec son amie Soeur Germaine : marcher dans les environs de Locminé et jouer au scrabble.

En 2015, Sœur Cécile a manifesté d’elle-même le désir de venir résider à l’ehpad de la Sainte Famille. Elle y a fêté ses 100 ans l’été 2019.

Elle s’y éteint, le jour de la Toussaint 2020, à l’âge de 101 ans.

Nous rendons grâce à Dieu pour cette vie généreuse, offerte, et bien remplie.

A Dieu Cécile !

Print Friendly, PDF & Email
Publié dans Biographie des soeurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Share This