Alice LAMBERT, f.j. (Sœur Marie Adrienne du Sacré-Cœur) 

 Alice Lambert (Sœur  Marie Adrienne du Sacré-Cœur)

1924-2019

 

Née le 23 mars 1924 à St-Alexis-des-Monts, du couple Donat Lambert et Azélie Giguère, Alice est baptisée le lendemain à l’église paroissiale. Elle est la cinquième d’une famille qui accueillera huit enfants. Son père était entrepreneur forestier.

Alice vit une enfance heureuse dans un foyer chrétien. De 1930 à 1939, elle fréquente l’école de sa paroisse natale dirigée par les Filles de Jésus. Après son cours primaire, elle demeure quelques années dans sa famille pour venir en aide à ses parents. À l’âge de seize ans, elle s’oriente vers le noviciat des Filles de Jésus et fait sa profession religieuse le 4 août 1942. De 1942 à 1955, elle met le tablier de cuisinière dans quelques maisons des Filles de Jésus de la région de Trois-Rivières : Jardin de l’Enfance, St-Mathieu-du-Parc, St-Boniface, St-Odilon, Assomption à Shawinigan et Ste-Marguerite; elle ira ensuite deux ans à Pointe-au-Père.

Intéressée par la mission lointaine, Sœur Alice va œuvrer à St-Marcos de Colon. Elle y fait la cuisine et se rend disponible pour d’autres services. De retour dans la Mauricie, les communautés de St-Stanislas et de St-Charles Garnier, de Kermaria et de Val-Marie bénéficient de ses services. En 1968, elle retourne à Choluteca jusqu’en 1983. La communauté de San Marcos sera sa terre d’Accueil.

 

Après vingt ans passés en mission lointaine, Sœur Alice revient dans la région de Trois-Rivières. En 1983, elle demeure à l’Accueil Missionnaire de Montréal. L’année suivante, elle devient cuisinière à St-Stanislas et ensuite à St-Mathieu-du-Parc; elle est nommée plus tard à la communauté Ste-Angèle de Kermaria où elle rend service à la cafétéria. Durant quatre ans, Sœur Alice travaillera au presbytère de St-Alexis-des-Monts. Elle devient ensuite réceptionniste à l’institut Val-Marie. Son talent de cuisinière la ramènera de nouveau à la Communauté de St-Prosper pour une période de cinq ans. Un court séjour à l’Accueil Notre-Dame permet à Sœur Alice d’aller rendre visite aux malades.  Dévouée et disponible, généreuse et accueillante, elle est une femme de foi qui se fait proche des plus démunis.

En mai 2006, la santé de Sœur Alice se fragilise. Après un court séjour à l’Infirmerie Notre-Dame du Rosaire, elle est accueillie à la Communauté St-Joseph de Kermaria. Toutefois, vers la fin de cette même année, elle entre définitivement à la Communauté Notre-Dame du Rosaire, où au long des jours, elle chantonne et dégage de la joie et du bonheur.

Au matin du 20 juillet 2019, à la Résidence Lokia, Sœur Alice s’endort dans l’espérance de la Résurrection pour goûter le bonheur éternel.

Elle avait 95 ans, dont 76 de profession religieuse.

Print Friendly, PDF & Email
Publié dans Biographie des soeurs
Un commentaire sur “Alice LAMBERT, f.j. (Sœur Marie Adrienne du Sacré-Cœur) 
  1. Gelsomina Rodas Baquedano dit :

    Gracias Madre Alicia como se le conoció en Honduras por sus años de entrega generosa, en la simplicidad de la madre Sainte Angele abríó caminos para que otras cruzaran las fronteras y llegaran a tierras latinas. Hoy ya se encuentra gozando de la presencia de Dios.

Share This