Aide aux devoirs de maison.

Un chemin d’humanisation auprès des élèves d’un quartier de Cabaret en Haïti

Depuis le mois d’octobre 2013, j’ai pris le relais de S. Anne Rouxel, pour accueillir des enfants et des jeunes du voisinage pour l’aide aux devoirs de maison. Mie Hélène

Certains jours, ils peuvent être une bonne douzaine de 4 à 16-17ans avec des niveaux très divers. Certains sont motivés, d’autres le sont moins. Il faut beaucoup de patience !…

  • Idelle a 8 ans, elle est en 2ème année fondamentale ce qui correspond au cours élémentaire 1ère année dans d’autres pays. Quand je la rencontre les premières fois, elle est très hésitante pour la lecture. Elle lit les mots appris à l’école, mais est très réticente pour le déchiffrage. Au bout de quelques semaines, elle prend confiance et fait beaucoup de progrès…. Elle découvre qu’elle peut lire quelque chose qu’elle n’a pas vu à l’école. Aujourd’hui, elle demande des livres pour lire, en Créole ou en Français, et aide d’autres en difficultés.
  • Sophonie est une jeune de 16 ans, elle ne va plus à l’école parce que ses parents ne peuvent pas payer la scolarité. Elle a le niveau de 2ème année fondamentale et a souhaité reprendre ses bases pour pouvoir lire. Elle est heureuse des progrès qu’elle fait. Elle a voulu écrire le prénom de ses frères et sœurs et de ses amis(es). Elle y est parvenue avec un léger coup de pouce, Mie Hélène 2elle en était très heureuse.
  • Marie-Mirlène a 15 ans, elle est en 6ème année fondamentale (classe de certificat d’études). Elle est heureuse de pouvoir retravailler ses mathématiques, en particulier la compréhension des problèmes ainsi que la grammaire….
  • Oldine, 4 ans aime avoir une feuille de papier pour écrire o, a, u, i…..et avec Loveline, elle fait des dessins.
  • Avec Gesnerline, les graviers de la cour sont utiles pour grouper les dizaines et les unités….

  • Monika, 12 ans qui ne sait pas bien lire, apprend ses leçons en répétant après les autres…. Voilà quelques exemples…

  • Il y a aussi quelques garçons, mais ils sont moins réguliers… Souvent, nous terminons par le partage d’un verre d’eau.

Mie Hélène 1

« Être avec…. Souhaiter marcher à leur pas….. pour contribuer, modestement à un plus de vie….accueillir les sourires, les regards qui s’éclairent, partager un chant, une prière que l’un ou l’autre propose….Ils sont souvent dans un groupe d’une église protestante… Dieu notre Créateur nous accompagne sur ce chemin d’humanisation…. »

Sr. Marie-Hélène Jaouen, f.j.

 

 

1 Commentaire

  1. Bravo, Marie-Hélène, pour l’accompagnement des enfants. Ce sont de beaux gestes d’humanité.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre × 5 =

Un peu
d'histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Share This