« Ah, c’est vous la chrétienne ! »

 

A partir d’une remarque qu’on lui a adressée pendant une pause-café Sr Rhona Burns, réfléchit sur la place d’une Fille de Jésus dans le déroulement d’un grand rassemblement de passionnés de sites web.

 

Pause-café à Wordcamp Paris#2019         

 

Il y a deux semaines, j’ai fait une rencontre qui m’a fait réfléchir. D’abord, le contexte Wapuu Paris 2019– pendant la pause-café d’une des journées de « Wordcamp Paris#2019 », une femme m’a adressé la remarque ci-dessus.  Elle l’a fait d’une manière juste un peu railleuse. Il est apparu qu’on l’avait prise pour moi ! Ça se comprend – on était deux femmes du même âge, avec la même coiffure grise, et toutes les deux présentes en tant que bénévoles.  En plus, chacune avait fait un interview pré-conférence sur Twitter.

 

 Quand même, on avait des parcours très différents. Elle était écrivain, journaliste et bloggeuse avec son propre site web. Et moi ? Cette chrétienne qui avait osé parler de son engagement au sein de l’équipe web de sa Congrégation ? C’était quoi, ça ? Finalement, elle a compris que je ne posais aucun risque à sa réputation et, peut-être, que les chrétiens avaient aussi leur place dans l’organisation d’un tel événement. Le raisonnement derrière le dernier point est en effet le sujet de ma réflexion.

 

Mais, qu’est-ce que c’est un « Wordcamp » ?

 

Un « Wordcamp » est une conférence oui, mais c’est beaucoup plus que ça. C’est aussi un grand rassemblement et célébration annuelle de professionnels et d’amateurs. Pendant que vous lisez les articles sur notre site, est-ce que vous n’avez jamais posé la question, « Comment ça se fait le site web de la Congrégation ? » Bien, on le réalise avec WordPress, le système utilisé aujourd’hui pour réaliser 32% de tous les sites web du monde.

 

C’est devenu si performant parce que c’est un logiciel « open source » (source ouverte) qui continue à évoluer grâce à des « communautés » de passionnés partout dans le monde. Chaque année ces communautés se rassemblent pendant 2 à 3 jours à partir de la devise « Apprendre / Connecter / Contribuer ». Le premier Wordcamp a eu lieu à San Francisco en 2006. Depuis, ils ont été organisés à travers 65 pays sur 6 continents. Cette année WordPress Paris a fêté ses 11 ans avec plus de 400 invités.

 

 

Quand on prépare et organise un Wordcamp l’idée est de : 

 

  • Travailler ensemble d’une manière collaborative.
  • Donner de son temps et de ses compétences pour que tout se passe dans une ambiance d’accueil, de respect, de convivialité.
  • D’apporter sa pierre à l’édifice pour faire évoluer un projet international.
  • Veiller pour que le projet reste ouvert et accessible à tous.
  • Apprendre à devenir des acteurs d’un changement.

 

Vous ne voyez pas là des idées qu’on s’efforce à pratiquer dans la vie religieuse? Le contexte est différent mais je trouve que nous, les « chrétiens », on partage les mêmes principes

 

Bénévole pour deux jours

 

J’avais déjà participé à Wordcamp Europe en 2017 en tant que simple visiteur. C’était génial, et j’en ai gardé un très bon souvenir. Donc, cette année je me suis proposée en tant que bénévole.  La première journée, j’ai aidé avec l’accueil et la restauration – une contribution assez modeste mais même les geeks et les techies (c’est-à-dire les as en informatique!) ont besoin de s’orienter et de manger.

Photographe : Karine Wendling (@auserviceduweb)

 

 

C’était ma journée pour :

  • Apprendre en vue de partager à mon tour et faire évoluer notre site web.
  • Connecter avec un monde très pointu, peut-être avec une autre sorte de « périphérie » ?

 

 

 

La deuxième journée, j’avais le privilège de servir comme guide personnel pour un intervenant aveugle, Tanguy Loheac, qui vient de monter Didactiweb, une plateforme de formations adaptés aux déficients visuels. Equipé de matériel qui lui permet d’écouter au lieu de voir ce qui est sur l’écran, Tanguy nous a parlé de comment il a dû résoudre un tas de problèmes techniques pour que ça marche. Il l’a fait grâce à l’entraide d’autres techniciens, mais tout le monde était en admiration devant sa volonté de contribuer et de devenir lui-même acteur d’un changement.

 

Pour avoir une petite idée de l’ambiance des deux journées de conférences il suffit de cliquer sur ce lien!

WordCamp Paris 2019 – Les journées conférences

 

Célébration annuelle

 

Ce côté – les deux soirées du diner-cocktail et du afterparty – je l’ai laissé aux plus jeunes. Malgré les compliments sur mon dynamisme, après avoir bien bossé pendant deux jours, je commençais à sentir mon âge. Je peux dire quand même que j’ai vécu ces deux jours de conférence comme une célébration. J’étais fière d’être un « des  volontaires qui ont fait que c’était TOP ».

 

 

Fière aussi d’avoir donné une toute petite réponse particulière à l’invitation dans les Actes du Chapitre 2016 à

 

Sortir de nous-mêmes et de nos habitudes

Risquer quelques engagements audacieux

 

Parce que je dis oui, les chrétiens, ont leur place dans les nouvelles technologies. A nous à l’occuper !

 

                                                                                                                                                                                                             Sr Rhona Burns fj

 

(Avec un grand merci à Matthiue Viet@imath / Bénédicte Dagan Taufflieb / Sylvie Clément@oelita / Eoxia / Karine Wendling@auserviceduweb tous photographes qui ont accepté de partager leurs photos avec le grand public !)

 

Print Friendly, PDF & Email
Publié dans Actualités, Evènements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Share This