Un projet en gestation pour de longues années

La Révolution Française empêcha le P Noury de donner véritablement corps à ce qu’il souhaitait. Le rêve qu’il avait fait d’une vie religieuse apostolique avant la lettre n’allait cependant pas disparaître avec lui. Il avait légué ses biens à deux femmes du pays qui furent aussi les héritières de l’inspiration de leur recteur disparu. 

En 1821, est nommé recteur de Bignan M. Coëffic, prêtre “intelligent et entreprenant” qui s’enthousiasma pour le projet retrouvé et y intéressa Perrine Samson. Il l’appela à Bignan pour y travailler aux besoins de la paroisse et lui adjoignit quelques autres jeunes filles, elles aussi sensibles à l’intuition de P.Noury.

Œuvre de Sr Lisette Mazo fj

En décembre 1831, Perrine Samson et quatre de ses compagnes commencent leur noviciat. Les cinq premières sœurs font profession le 25 novembre 1834.

La Congrégation des Filles de Jésus, “fruit d’une lente germination et d’une longue patience  de Dieu” est née. Sa finalité essentielle sera la charité, comme l’exprime un texte ultérieur.

« La Congrégation des Filles de Jésus est née du feu de la charité que Jésus est venu allumer sur la terre ».                                                                                                                                                                                         Règle de Vie n° 2                                                                                                   

Print Friendly, PDF & Email
Share This