Une soirée « Filles de Jésus » à BROBO !

Nous n’oublions pas les «périphéries» dont parle tant le Pape et qui nous ont été rappelées par notre Chapitre de juillet 2016.

Le «Cinquantenaire» des Filles de Jésus en Côte d’Ivoire, on en parle, à Daoukro, à Brobo…

On programme, on déprogramme des activités, réalisme oblige. Cependant, le dimanche 05 mars, nous avons pu organiser à Brobo «une soirée Filles de Jésus». Annoncée depuis longtemps à la paroisse, dans les villages, la soirée s’est tenue à partir de 18 h.

Quel engouement! Si les brobolais (habitants de Brobo) nous connaissent mieux, nous côtoient davantage, de nombreux chrétiens habitent les villages environnants. Ils sont regroupés en 5 secteurs dépendant de la paroisse mère, Brobo… Ils voient aujourd’hui trop rarement les sœurs. Ils ont été heureux et fiers de venir chez nous.

Les catéchistes de chaque village avaient été chargés de sensibiliser leurs chrétiens…et nous avaient prévenus du nombre approximatif de participants. C’est que, vu les distances, il fallait penser nutrition et hébergement.

Dès 15h30 un groupe de femmes arrive, heureuses de leur marche de 7 kilomètres sous le gros soleil et une chaleur accablante de 33°. Un bon verre d’eau bien fraiche est le bienvenu, avant une petite sieste, allongées sur un pagne sous une véranda. Peu à peu, d’autres suivent. La soirée débute par un repas servi à tous ces voyageurs.Des femmes, associées ou amies des sœurs, se sont chargées du repas: les secteurs nous sont venus en aide en nature ou en argent. Progressivement des chrétiens de Brobo centre se joignent à ceux des villages. Des jeunes nous prêtent main forte pour sortir tous les bancs de l’église et les ranger sur la place. C’est là que, tous, nous serons le plus à l’aise. Il faut encore ajouter de nombreuses chaises, les spectateurs sont au moins au nombre de 220, de tous âges, adultes, jeunes et même des enfants…

A 19h30, commencent les choses sérieuses: mot d’accueil, souhait de bienvenue et présentation des secteurs par une Fille de Jésus, prière d’ouverture par le curé de la paroisse…S’ensuit la projection du diaporama «Les Filles de Jésus en Côte d’Ivoire». Tous semblent intéressés. Le commentaire est en français. Une traduction en baoulé s’impose, assurée par un catéchiste.

Retracer l’histoire des Filles de Jésus en Côte d’Ivoire depuis 50 ans, éveille chez les plus anciens, des souvenirs. Certains ont connu les premières ou celles qui ont suivi et les ont bien appréciées. Ils sont heureux de reconnaître des visages connus.

Quelques photos supplémentaires nous montrent la succession des sœurs à Brobo et leurs diverses activités, aidées par de nombreuses coopérantes de la DCC (Délégation Catholique pour la Coopération)…Et aujourd’hui, que font donc les sœurs? On ne les voit plus dans les quartiers, dans les villages comme le faisaient leurs devancières? Elles ont un travail régulier, sont enseignante à l’école catholique, éducatrices au Centre des handicapés Mère de Miséricorde. Leurs journées sont bien remplies.

L’animateur de la soirée présente alors chaque sœur. La Providence fait bien les choses. Elle a permis que sœur Irène Kouassi responsable du secteur et Débora , novice en stage à Daoukro, soient aussi des nôtres.

Une photo des catéchistes avec les sœurs, puis  une prière de clôture termine cette belle soirée. Il est 21h30.

Les plus éloignés vont dormir à Brobo et regagneront leur «chez soi» demain matin.

Et en route maintenant vers la clôture du Cinquantenaire prévue à Brobo les 07 et 08 juillet 2017.

Sr Madeleine Menier

Print Friendly, PDF & Email
Publié dans Actualités, Evènements