Sœur Marie-Jeanne St-Hilaire, (S. Eugène Maria)

Vice-Province de Trois-Rivières

 

 Biographie de S.  Marie-Jeanne St-Hilaire

 

Née le 30 septembre 1921, à East Angus en Estrie, du couple Émile St-Hilaire et Malvina St-Gelais, Marie-Jeanne est baptisée  le jour de sa naissance. Elle est la cadette d’une famille qui comptera quatre enfants. Elle n’a que deux ans au décès de sa mère. Sa « grande sœur » elle-même  très jeune lui tient lieu de maman. En 1928, Marie-Jeanne  n’a que 7 ans, lorsque sa  famille déménage à Cap-de-la-Madeleine où elle fréquente l’école dirigée par les Filles de Jésus.

À l’âge de 16 ans, elle répond avec joie à l’appel de « marcher à la suite du Christ » dans la vie religieuse. Elle entre au Noviciat à Kermaria  en 1937 et fait sa profession religieuse deux ans plus tard. Après sa profession, elle est nommée cuisinière à St-Narcisse et par la suite, à Dalhousie. À partir de 1944, elle assurera le même service successivement à Shawinigan,  Ste-Marguerite et  St-Étienne-des-Grès.

En 1948, lorsqu’on érige la Province de Moncton, Mère Marie Ste-Agathe y amène Marie-Jeanne qui  « noue » alors le tablier comme cuisinière à l’hôpital de Dalhousie, dont les Filles de Jésus viennent de prendre la direction.  Elle travaille  ensuite à la Maison Provinciale de Rogersville, où elle assure le service de cuisinière  jusqu’en 1958.

Plus tard, devenue l’une des fondatrices de la Maison provinciale de Moncton, elle y assure de multiples autres services,  notamment à la buanderie, à la couture et au repassage. Elle sera buandière pendant 38 ans, avec l’aide de Sœur Rita Deveau,  tout en assumant le service de sacristine.

En 2009, quand la Maison de la  Vice-province de Moncton est vendue et que les Sœurs doivent être relogées, Marie-Jeanne choisit d’aller vivre  ses dernières années à Kermaria dans la Vice-province de Trois-Rivières.  Elle y est accueillie chaleureusement au « Centre de Soins » de la communauté St-Joseph.  Le 15 septembre 2012,  de santé plus fragile, Marie-Jeanne entre à l’infirmerie Notre-Dame du Rosaire. Reconnaissante pour les soins reçus, sa vie devient une longue marche vers la Lumière.

Elle  nous laisse le souvenir d’une femme de foi, énergique et généreuse, fidèle à son  « OUI » qu’elle avait prononcé lors de son engagement dans la vie religieuse. Sœur Marie-Jeanne  n’a jamais craint de mettre « les mains à la pâte »;  elle avait une bonne santé. Sa fidélité à faire des exercices physiques lui a  aussi permis de récupérer rapidement, suite à diverses opérations chirurgicales. Elle était la femme forte de  l’Évangile.

Le  11 janvier 2018 à minuit vingt-cinq, elle   abandonne de nouveau  sa vie entre les mains aimantes du Dieu vivant. Dans la foi, nous savons que la Vierge Marie qu’elle a beaucoup aimée et priée l’accompagne  dans le Royaume d’amour et de paix.

Elle avait 96 ans d’âge, dont 78  de profession religieuse.

Denise Provencher, f.j.

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Publié dans Biographie des soeurs
Share This