Sœur Marie LE BERRE, (Marie Albine) 1924-2017

Sœur Marie LE BERRE est décédée le 14 mars 2017 à la Sainte Famille de Kermaria, à l’âge de 93 ans, dont 75 années de vie religieuse.

 

MOT D’ACCUEIL Marie LE BERRE 

le 17 mars 2017 

 

Marie nous a quittés mardi soir. Depuis quelques semaines, ses forces diminuaient, elle devenait plus souffrante et communiquait difficilement.

Marie, Marie LE BERRE, en religion Sœur Marie Albine, naît à LABABAN, en POULDREUZIC, le 28 janvier 1924 ; ses parents étaient de petits agriculteurs. La famille, va vivre le décès de 2 enfants à l’âge adulte, un frère séminariste, conséquence de la guerre, et une sœur de 20 ans.

Marie entre au postulat en 1940, où elle rejoint sa sœur aînée, Marie Jeanne. Elle fait profession religieuse le 4 août 1942.

Ne voulant pas entendre parler d’études, elle démarre professionnellement comme surveillante et monitrice en maternelle. Lors d’une visite, une sœur inspectrice, découvre ses capacités pédagogiques et lui propose de préparer son Brevet Elémentaire. Marie revient alors pendant 2 années, à Kermaria afin de le préparer.

Ses diverses obédiences d’institutrice, à la Trinité Porhoët, à Pleucadec et à Coray, confirme ses qualités de pédagogue, sa créativité et sa manière particulière d’approcher les enfants, entre autres par une méthode active.

En 1984, changement de mission, elle entre en Pastorale, à Plozévet, ensuite à St Evarzec jusqu’en 1997.

Après plusieurs changements communautaires, dont l’Abbaye Blanche à Quimperlé, elle arrive à Kermaria en 2008, à la Communauté St Yves et en Octobre 2015, Marie entre à la Sainte Famille.

Partout où Marie est passée, les paroissiens lui sont reconnaissants pour ses initiatives pastorales, ses qualités humaines de proximité. Douée en musique et en chant, elle lance chorale mixte à plusieurs voix, anime les célébrations à l’harmonium et ne ménage pas sa peine.

« Boute en train », dans ses responsabilités en Communauté, on l’apprécie parce qu’elle aime la vie, parce qu’elle est joyeuse et « pleine » d’humour. Femme de caractère, elle n’aime pas être contrariée et sait le montrer.

Son attitude de « priante » qu’elle avait souvent à la Ste Famille attirait l’attention. Chaque fois qu’elle voulait entrer en prière où répondre à une demande de silence, elle se ressaisissait, serrant les mains, tournées vers le ciel, fermant les yeux. Elle était alors toute en intériorité.

En fait Marie, comme nous le demande les Actes d’un Chapitre des Filles de Jésus :

  • Tu as essayé de marcher à la manière de Jésus,
  • Allant à la rencontre de toutes et tous,
  • Te faisant proche,
  • Redonnant espérance et vie,
  • Laissant rayonner l’Amour et la Tendresse du Père.

Marie, accompagne-nous, nous qui sommes encore en chemin !

Publié dans Biographie des soeurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Captcha * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.