Sœur Marie Anne LE LABOURIER (Raymonde Marie)

Sœur Marie Anne est décédée à Lorient  le 18 juin 2018 à l’âge de 97 ans dont 79 années de vie religieuse.

 

Mot d’accueil pour Sœur Marie-Anne LE LABOURIER

Aujourd’hui Marie-Anne, tu nous réunis dans cette chapelle pour célébrer ton entrée dans la vie qui ne finit pas… et soutenir par notre prière, notre amitié, ta famille, tous ceux qui t’ont côtoyée et appréciée au cours de ton passage ici-bas.

Depuis quelques temps, Marie-Anne est fatiguée, elle reste en chambre. Le personnel de l’EHPAD est à ses petits soins, la communauté l’entoure. Mais c’est à l’hôpital de Lorient, où elle passe 2 journées, bien accompagnée par le personnel du service des urgences que Marie-Anne nous quitte le lundi 18 juin.

Marie-Anne est née à RADENAC le 7 août 1921. Ses parents sont agriculteurs et ont 4 filles. Marie-Anne est la petite dernière !

Après sa profession le 4 août 1939, Sœur Raymonde Marie, c’est son nom de religieuse, commence sa carrière professionnelle. Les enfants des écoles de Grand-Champ, Saint-Servant-sur-Oust, Locquénin, Lanvaudan, Baud et Saint-François-Xavier à Vannes bénéficient de son enseignement et gardent un bon souvenir de ces années.  Marie-Anne s’investit dans les chorales (écoles et paroisses).

Vers les années 1970, Marie-Anne change d’orientation, fait une préparation d’animatrice pour les foyers des jeunes.

En 1983, notre sœur revient à Kermaria où elle assure l’accueil des personnes et des groupes de passage.

En 1990, Marie-Anne est en retraite. Après quelques années à Pontivy, Locminé, Marie-Anne revient à Kermaria.

En 2008, elle vient à la communauté et à l’EHPAD Sainte Marie du Bouëtiez. Comme pour beaucoup de personnes, l’adaptation à cette nouvelle étape de vie est plutôt difficile ! la liberté, l’indépendance semblent échapper !

Marie-Anne est une compagne agréable, discrète. Elle mène sa vie tranquillement sans bruit, à part sa petite voix qui chantonne annonçant son passage. Elle participe à la vie communautaire, aux rencontres, aux sorties, aux prières. Marie-Anne ne se plaint jamais, soigne son apparence avec « coquetterie ».

Très attachée à sa famille, elle garde des liens très forts avec ses neveux et nièces qui lui rendent visite régulièrement. Marie-Anne apprécie beaucoup leurs passages, les goûters pris en salle ou sous le cerisier !

Marie-Anne, tu nous laisses à nous, tes sœurs, à ta famille, au personnel de la maison Sainte Marie, le souvenir d’une personne paisible, toujours contente.

Merci pour ce que nous avons vécu et partagé avec toi. En communion avec toi au cours de cette eucharistie, nous rendons grâce pour ta longue vie.

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Publié dans Biographie des soeurs
Share This