Sœur Émilienne BOUCHARD, f.j. (S. Élise Maria) 

 

              Émilienne Bouchard    –   S. Élise Maria (1937-2017)

A  Trois-Rivières, le 12 mars 1937, au son de l’Angélus naît la cinquième enfant de Joseph-Ernest Bouchard et d’Élisabeth Audet, baptisée deux jours plus tard à la paroisse du Très Saint-Sacrement. Elle recevra les prénoms de Marie, Anna, Émilienne.  La famille comptera six enfants.  Ses parents établissent leur foyer sur des valeurs religieuses; chaque soir l’on récite le chapelet, la messe dominicale revêt une grande importance.

Toute jeune, Émilienne est atteinte d’une grave maladie; la prière fervente et la foi des parents obtiennent  sa guérison. Quelques années plus tard, la famille déménage sur la rue William; Émilienne fréquentera l’école Saint-François-d’Assise.  Après ses études à l’École Normale Val-Marie, Émilienne désire répondre à un appel intérieur. Elle entre au Noviciat des Filles de Jésus, à  Kermaria, le 8 septembre 1956, et fait sa profession religieuse le 12 mai 1959, sous le nom d’Élise Maria.

Émilienne enseigne ensuite au niveau secondaire à l’école Sainte-Famille  et Saint-François-Xavier.  Au Pensionnat Notre- Dame-du-Cap, elle continue de donner ses cours, tout en étant Supérieure de la communauté. Un peu plus tard, elle se spécialise en couture à Keranna. Par la suite, elle accepte la responsabilité du Centre de prière à l’Accueil Notre-Dame.  Après quelques années, elle devient « appariteur » aux polyvalentes du Cap et De-la-Salle.  Cette expérience lui permet d’être plus près des jeunes. Émilienne assume aussi la formation et l’accompagnement par les sessions PRH (Personnalité, relations humaines selon l’Abbé Rochais.)

En 1978, Émilienne est nommée membre du Conseil provincial et coordinatrice des résidentes et des éducatrices de groupe à  Keranna. Mais sa santé  se fragilise; un temps de détente lui est offert à la communauté  Saint-Joseph-de-Mékinac. Au retour, elle répond à plusieurs services communautaires à l’Accueil Notre-Dame.

En 1993, Émilienne entre à Kermaria, sa condition physique exige un plus grand repos. Elle  se plaît à rendre encore plusieurs services. Mais ses forces diminuent, elle  est accueillie  à  Notre-Dame-du-Rosaire, pour  y  recevoir des soins appropriés.

Cette période de paix et de silence lui permet un dialogue plus intense avec son Dieu, qu’elle a voulu imiter par l’offrande de toute sa vie.

  

Au soir du 15 décembre, le Père de tendresse l’accueille dans son Royaume de lumière.  Soeur  Émilienne avait 80 ans, dont 58 de profession religieuse.

 

Print Friendly, PDF & Email
Publié dans Biographie des soeurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*