Se préparer au grand âge

L’équipe de pastorale de notre paroisse, dont Sr Jeannette Nadeau f.j. fait partie, nous offre cette année  deux sessions concernant les dernières années de la vie. Plusieurs Filles de Jésus et membres Associés y assistent.

 

Prévoir les étapes de transition

Patricia Gardner, travailleuse sociale,  nous parle de l’importance de bien nous préparer au moment dans la vie où il faut faire la transition entre la vie autonome, semi-autonome et éventuellement quitter sa maison pour une maison de soins. C’est préférable de ne pas attendre un moment crucial pour en parler entre nous, avec nos proches,  afin de bien s’y préparer. Beaucoup y résistent.   

 

Pertes et gain 

C’est un moment de grandes pertes : son chez-soi, tant d’objets personnels qui nous  sont chers, son quartier, sa paroisse, ses amis… Ce sont des pertes qui s’ajoutent à bien d’autres à ce moment de la vie :

  • souvent un partenaire,
  • sa santé,
  • son indépendance,
  • son ouïe,
  • sa vue,
  • sa mobilité,
  • sa voiture …

 

Le transfert est toujours plus facile lorsque c’est la personne qui prend la décision. Quelquefois il est possible d’aller vivre avec un membre de la famille, mais ce n’est pas toujours un succès. Plus souvent, ce sera un foyer ou une maison de soins. Après un temps difficile d’adaptation, on découvre une nouvelle vie avec beaucoup d’avantages. 

 

Vivre en foyer

Pour nous Filles de Jésus de l’Alberta, il est  facile d’adapter cela à notre vie religieuse.  Nous  aurons, nous aussi,  à quitter nos communautés  pour aller vivre dans des foyersIl faut se préparer le cœur et résolument  se défaire de ce qui n’est plus nécessaire. Il est aussi très important de mettre par écrit le nom d’une personne qui s’occupera de nos affaires ; quels soins de fin de vie nous désirons, et avoir un testament valide.

 

 

Qu’en est-il de la démence ?

La deuxième session, par Patricia Gardner, a pour sujet de la démence. D’abord elle nous parle de la différence entre perte normale de la mémoire qui vient avec l’âge, et la démence qui est causé par des maladies. La démence a beaucoup de causes différentes comme aussi beaucoup de symptômes différents. Patricia nous les explique en détails.

 

 

Quelques moyens d’approche

Elle nous donne en suite des avis pour nous aider dans nos relations avec la personne en état de démence : ne pas argumenter avec elle, entrer dans sa perception, ne pas lui dire toute la vérité, la rejoindre par la musique, les photos, les histoires du passé… Elle nous donne des moyens  pour garder notre cerveau en santé :

  • faire de l’exercice physique et mental,
  • apprendre des nouveautés,
  • être optimiste, bien manger et bien dormir,
  • éviter le stress,
  • garder des liens sociaux.

 

Gisèle Labonté, f.j. et Muriel Tiano, associée

Print Friendly, PDF & Email
Publié dans Evènements
Share This