Pèlerinage de la Mission Étudiante du Morbihan (MEMO)

Sœur Liliane Abgrall, fj.

 

en communauté à Vannes (France),

 

nous dit comment est née l’idée

 

de ce Pèlerinage.

 

«Dans le cadre de ma mission à l’aumônerie de l’hôpital de santé mentale (EPSM) de Saint Avé, je rencontre des jeunes hospitalisés. Ils reçoivent la visite de leurs amis et c’est l’occasion de parler.

Florian, animateur en pastorale du Lycée St Joseph à Vannes, vient me voir suite à la visite d’une amie malade. Il me propose ensuite de l’accompagner à la messe des jeunes qui a lieu tous les mercredis soir à l’ancien carmel de Vannes. Je suis surprise de voir une telle assemblée (60 jeunes environ), étudiant(e)s, jeunes professionnels qui participent à l’Eucharistie. Celle-ci, présidée par le P. Philippe Le Bigot, est animée par les étudiant(e)s d’Amérique latine et des Français.

Ce soir-là, je suis invitée à partager le repas qu’ils prennent ensemble tous les mercredis. Au cours de la soirée, le P. Philippe me présente comme Fille de Jésus.et lance la proposition d’un pèlerinage à Kermaria, notre Maison-Mère et l’idée est retenue.

Quelques mois plus tard, ma communauté invite Antoine Le Garro, diacre et nouveau responsable de la MEMO. C’est l’occasion pour lui, de connaitre la communauté et pour nous de partager avec un futur ordonné.

Nous relançons l’idée du pèlerinage. La date du 13 mars est retenue. Au jour fixé, 9 étudiant(e)s participent au pèlerinage ainsi qu’une jeune de l’EPSM et 2 novices des Sœurs de la Charité Sociale, présentes à l’Evêché de Vannes.»

Liliane Abgrall fj.

 

 

Témoignages de 2 jeunes qui ont vécu ce pèlerinage

“Sœur Liliane, tout d’abord, je tiens à vous remercier pour le pèlerinage que vous nous avez permis de vivre.

Pour commencer ce jour, quand nous sommes arrivés dans votre communauté, nous avons été reçus de la meilleure façon possible. Nous avons pris un café et fait connaissance

De là, nous sommes partis chercher un compagnon hospitalisé à l’EPSM et avons visité l’aumônerie de l’hôpital et sa belle chapelle dédiée à Saint Jean de Dieu.

Ensuite, c’est la visite de la chapelle du Vieux Colpo où Mère Sainte Angèle réunissait les paroissiens du village. A Elizen, nous découvrons son village natal et plus particulièrement, le pan de mur «mémorial». Ensuite, nous arrivons à Bignan, dans la maison des sœurs où Mère Marie de St Charles a vécu. Une sœur nous la fait visiter. Cette maison est incroyablement belle. Nous avons pique-niqué ensemble et à la fin du repas, nous avons été invités à prendre un café avec les sœurs. Nous avons bien échangé.

Puis, nous avons pris la direction de Kermaria à la découverte de la maison Mère des Filles de Jésus. C’est un endroit magnifique et génial. Quelle belle histoire et quels beaux jardins !

Nous sommes allés faire un petit arrêt à la cafétéria pour rencontrer d’autres sœurs et pour finir notre journée, nous avons prié dans la chapelle St Joseph.

Ce jour, a été magnifique, pour moi, et je tiens à vous remercier au nom de tous mes collègues et des responsables de la maison.”

Jesus Magana (Mexico)

 

“En commençant le jour avec un bon café dans la maison de l’une des sœurs, moi, ainsi que chaque participant de ce pèlerinage avons parlé un peu de ce dont nous vivons. La sœur Liliane nous a parlé un peu de son travail avec les jeunes de l’hôpital psychiatrique. L’un de ces jeunes en difficulté a accompagné notre journée de pèlerinage. Ils devaient venir à deux, mais l’état de l’un s’est aggravé les jours précédents.

Nous avons visité la petite église de Colpo où la Mère Sainte Angèle réunissait les personnes du village pour prier et nous sommes allées voir les restes de la maison où elle a vécu. Ensuite, deux femmes, qui sont Associées, nous ont promenés dans la campagne pour voir le style de maison d’autrefois.

Nous sommes arrivés à Bignan vers 11h15. Sœur Marie-Thérèse Le Goff nous a parlé de la congrégation, de la vie de Mère Marie de Saint Charles et nous a fait visiter la maison. Nous avons aimé entendre les témoignages de la vie des sœurs de la communauté. C’était un moment plus qu’agréable autour d’un café.

Après cela nous sommes allés à Kermaria, Maison Mère de la Congrégation des Filles de Jésus, fondée en 1834 par Perrine Samson (la Mère Sainte Angèle). Avec une évolution impressionnante depuis ses commencements, Kermaria nous a offert un beau lieu où nous avons pu découvrir l’histoire de la congrégation et la vie des sœurs à cette période.

 

Pourquoi j’ai aimé ce jour ?

L’accueil des sœurs a été incroyable Nous avons connu des lieux et de nouvelles histoires. Nous avons découvert un style de vie que nous ne connaissions pas et nous avons eu l’opportunité de connaître des gens nouveaux et merveilleux. Ces personnes que nous avons rencontrées témoignent d’un grand amour du Christ et leur présence apporte une vraie joie. Elles sont des personnes qui n’ont pas besoin de dire combien elles aiment Dieu parce que cela nous pouvons le voir au travers de leurs actions, mais ce qui est encore plus beau, c’est la profondeur de leur regard qui dévoile une fraction de la tendresse du Père. Nous avons eu l’opportunité également de nous joindre à elles dans une prière.”

Lorenna

 

En conclusion de ce Pèlerinage, les jeunes ont reçu une image de la prière à St Joseph de St François de Sales. Ils la disent maintenant tous les soirs.

Pour ma part, je projette de participer à l’Eucharistie du mercredi soir pour garder des liens avec ces jeunes.

Lors du prochain séjour de nos jeunes Sœurs africaines et latines, une rencontre avec ce groupe serait-elle envisageable ?

Liliane Abgrall fj.

Print Friendly, PDF & Email
Publié dans Evènements
3 commentaires sur “Pèlerinage de la Mission Étudiante du Morbihan (MEMO)
  1. Jeannine Caudal dit :

    Bravo Liliane!

    J’ai lu avec intérêt le récit et les témoignages.

  2. jocelyne dit :

    Merci Liliane
    Oser pour que des jeunes découvrent Kermaria!
    Bonne initiative. Merci pour leurs témoignages.
    Jocelyne

  3. Yvette Bodin dit :

    Merci pour avoir organisé ce pèlerinage avec les jeunes à Kermaria. Très beau!
    Y. Bodin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*