Une page se tourne…

Le 23 décembre 2017,

la Paroisse de Ste Thérèse de Quimper (France)

a voulu, dans une Célébration Eucharistique,

remercier les Sœurs

pour leurs nombreuses années de présence dans le quartier…

 

                        Mot d’accueil,

de Soeur Marie-Thérèse Quéré,

Vice-Provinciale de Quimper-Lorient

 … «Les premières pages de l’histoire des Filles de Jésus dans ce quartier ont été écrites par les élèves de Sainte Thérèse, à partir de 1962. L’internat n’étant pas assez grand pour accueillir toutes les internes, une quinzaine d’entre elles logeaient au 55 bis. Les plus âgés d’entre vous s’en rappellent encore, sans doute.

Puis, au départ des internes, ce sont les deux aumôniers de l’établissement qui y résident pendant quelques années.

Ce n’est qu’en 1973 qu’arrivent les 6 premières Filles de Jésus, pour y former communauté, en lien avec l’Institut Ste Thérèse, la Paroisse, le quartier. Il y avait, à cette époque, une infirmière à domicile.

La maison a été fermée quelques mois avant l’arrivée de nouvelles sœurs, dont Sœur Madeleine.

«Ensemble, vous vivrez au jour le jour, le charisme des Filles de Jésus par une proximité, une présence toute simple au quartier, à la paroisse… Chacune trouvera l’insertion correspondant à ses possibilités», leur avait dit la Responsable de l’époque, au mois de juin 1997.

Peu à peu, la communauté s’organise et chacune trouve ses repères et s’engage selon ses possibilités.

Chers amis, vous les avez accompagnées, encouragées dans leur mission, vous avez accepté de vous engager à leurs côtés, de prendre la relève le moment venu. Merci à chacun et à chacune pour votre collaboration, votre solidarité, votre amitié tout simplement.

Merci de leur avoir permis de vivre « une proximité et une présence toute simple » dans le quartier. Vous avez sans doute trouvé chez elles une maison ouverte et accueillante, une écoute attentive, un soutien. Vous étiez présents dans leur  prière car, « il n’est rien de vraiment humain qui ne trouve un écho dans le cœur des disciples du Christ ». (Gaudium et spes, Vatican 2) Mais cette relation de bon voisinage n’a pas été à sens unique. Vous avez « veillé » sur « vos sœurs » ; vos multiples attentions à leur égard en témoignent. Nous en trouvons des traces dans leur journal de communauté. Encore merci. Cet appui a été précieux pour chacune. Il l’est encore aujourd’hui alors qu’elles se préparent à quitter le quartier. Vous saurez certainement les accompagner pour que le passage se vive dans la sérénité, la paix et la confiance.

Peut-être est-ce aussi le temps de recueillir l’héritage reçu les uns des autres, un héritage à faire fructifier dans les mois et les années à venir, chacun à sa manière, là où vous êtes, là où vous serez, mes sœurs.

Bonne célébration !

 

Extraits de l’homélie du Père Sébastien Guiziou, curé de Quimper

… «Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés. A ceci tous vous reconnaîtront pour mes disciples : à l’amour que vous aurez les uns pour les autres» (Jn 13, 34-35). Je pense que c’est cela que vous, les sœurs de la communauté de Kergoat ar lez, avez voulu vivre durant toutes ces années. Votre présence simple et discrète a été un grand témoignage de fraternité et d’amour des autres. Vous avez, à votre manière, préparé le chemin du Seigneur dans les cœurs des personnes que vous avez rencontrées, vous avez semé de l’espérance et de la joie manifestant ainsi que Jésus Christ est là pour tout le monde…

…A l’approche de Noël, je vous invite donc à apprendre à regarder dans votre vie, dans vos relations ce qui naît, ce qui bourgeonne. Mes sœurs, durant votre présence ici, vous avez permis que beaucoup de choses bourgeonnent dans vos différentes relations et activités. Cela a mis de la vie et cela continuera d’une manière ou d’une autre. Et vous, vous continuerez aussi à porter la vie, là où vous serez».

A l’issue de la célébration, le verre de l’amitié permet de prolonger cette rencontre.

Print Friendly, PDF & Email
Publié dans Evènements
3 commentaires sur “Une page se tourne…
  1. Je garde des bons souvenirs avec vous chères sœurs. Bonne suite Deysi

  2. Yves et Bénédicte de Miniac dit :

    Chères Sœurs.

    Nous regrettons de n’avoir pu vous entourer lors de la célébration du 23 décembre 2017 car Yves était malade et nous découvrons seulement l’information aujourd’hui, grâce à Sœur Bernadette.
    C’était toujours un plaisir de vous rencontrer et de prier avec vous à Ergue-Armel.
    Nous n’oublierons pas vos sourires qui nous réjouissaient le cœur.

    Soyez assurées de nos prières , avec toute notre amitié ,nous vous embrassons.

  3. Monique Louapre dit :

    Merci pour ce partage……En communion avec toutes
    Monique L.