Avec nos sœurs aînées

 

Sœur Maryvonne Gru nous partage l’expérience vécue, durant 7 semaines pour raison de santé, dans la communauté de sœurs aînées à Kermaria.

 

«Ce fut une expérience nouvelle et inattendue pour moi… J’ai pu sentir combien la communauté est vivante malgré le «grand âge» de ses membres. La prière des Laudes, en commun, fait entrer dans la louange, sans oublier de confier au Seigneur les intentions du monde et de l’Eglise que les sœurs connaissent par les médias. La lecture de la Règle de Vie, au long de cette année, permet de l’actualiser dans leur vie d’aujourd’hui …

Que de petits gestes d’attention, dont j’ai été le témoin des unes envers les autres !… Beaucoup de sérénité aussi, malgré les fragilités dues à l’âge qui vont en s’accroissant… Les sœurs sont bien aidées, dans leur vie quotidienne:

  • par les responsables qui veillent sur chacune et assurent le lien avec la famille (travail d’accompagnement bien lourd, vu le nombre)

 

  • par des sœurs bénévoles des communautés environnantes, qui rendent de multiples services, comme faire les lits, changer les draps, remplir les pichets d’eau aux fontaines…

 

  • par un personnel compétent qui assure le service dans les chambres et les salles à manger…

 

  • par l’infirmière qui a souci de la santé de chacune et fait le lien avec les médecins. En son absence, ce sont encore des sœurs infirmières, en retraite, qui prennent le relais…

 

  • par l’animatrice qui propose diverses activités chaque jour de la semaine : chants, bricolage, gym douce, promenade dans le parc, confection de repas suivi de la dégustation, exercices variés pour entretenir la mémoire et parfois, visionnement d’un film à la salle de cinéma de Locminé, pour certaines, plus autonomes…

Les anniversaires et les fêtes de Congrégation sont marqués le jour même, bien sûr et, le dernier dimanche du mois, l’apéro est offert au repas de midi…

Je remercie le Seigneur pour ce temps, non prévu, vécu avec nos sœurs aînées. Je garde la Communauté dans ma prière de chaque jour : c’est ma façon de lui dire un «MERCI» chaleureux.

Chères sœurs de «Pierre Noury», quand vous passerez à l’Accueil, je vous promets un «coucou» spécial !»

Maryvonne GRU

Publié dans Témoignages
Un commentaire sur “Avec nos sœurs aînées
  1. Françoise Wacquez dit :

    Je suis une amie belge de sœur Germaine.Cela me fait plaisir de lire combien les sœurs aînées sont choyées.
    Je lui remets mon grand bonjour. Françoise Wacquez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*