Monseigneur Emmanuel ABBO à Kermaria

Ce vendredi 3 février 2017,

Mgr ABBO

réalise enfin

son rêve de connaître

la Maison-Mère des Filles de Jésus.

Qui est Mgr Emmanuel ABBO ?

Né en 1969 à Karna, au Cameroun,  il y fit ses études primaires et fut l’élève attentif de Sr Clémentine Téguel, Fille de Jésus. Après de bonnes études secondaires au Collège Masenot, il fréquente l’université de Yaoundé. En 1992, il entre au grand séminaire de Maroua (Nord Cameroun). Ordonné prêtre en 2000, il a très rapidement assumé des responsabilités au niveau diocésain.

A partir de 2005, il est secrétaire à l’éducation, curé de la paroisse de Gada Mabanga (un quartier de Ngaoundéré), où il bâtit une église à la dimension d’une cathédrale  et un centre de soin intégré.  Il cumule en même temps les charges de Directeur des OPM (œuvres Pontificales Missionnaires), économe du diocèse, coordinateur du Codas Caritas et vicaire épiscopal chargé des affaires administratives.

A la mort de Mgr Djida, le pape François le nomme, en janvier 2015, administrateur apostolique du diocèse et, le 5 mars 2016, en fait le 3e évêque de N’Gaoundéré pour le plus grand bonheur des prêtres, des religieuses et des chrétiens du diocèse.

Un court séjour à Kermaria

Venant de Rome, Mgr ABBO est accueilli à la gare de Vannes. Après une rapide visite du centre de la ville et de la Cathédrale où l’on évoque le souvenir de Mgr Plumey, cap sur Kermaria. A l’accueil, quelques anciennes missionnaires qui le connaissaient bien s’étaient donné rendez-vous. Heureuses retrouvailles ! Profitant d’une météo un peu plus clémente, nous commençons la visite par le cimetière où reposent nombre de sœurs ayant œuvré au Cameroun. Puis regard admiratif sur l’ensemble des bâtiments.

En soirée, Mgr Abbo s’adresse à toutes les communautés de Kermaria réunies à la chapelle. Il leur dit sa joie de se trouver à la Maison-Mère et souligne les liens qui l’unissent à la Congrégation des Filles de Jésus.  Longtemps, pour lui, nous dit-il, il n’existait pas d’autres religieuses que les Filles de Jésus. Il exprime sa reconnaissance pour le travail accompli par les sœurs auprès des enfants, des femmes, des malades…, parfois dans des conditions difficiles. Il se dit « fils des Filles de Jésus ».

En présentant son diocèse, Mgr insiste sur la bonne entente qui existe entre les chrétiens (catholiques et protestants) et les musulmans, contrairement à d’autres pays. Il demande aux sœurs de prier pour lui et son grand diocèse qui compte 28 paroisses et 48 000 catholiques.

Le lendemain : rencontres avec Sr Odette Le Tutour, vice provinciale, et avec notre aumônier qui, lui aussi, se prénomme Emmanuel.

Au cours de la visite de la Sainte Famille, Mgr est heureux de retrouver Odette Tancray et Christine Merlet pour évoquer de nombreux souvenirs et échanger des nouvelles des uns et des autres.

Nous avons aussi souhaité lui présenter notre doyenne, Sr Marie Joseph Le Tallec (107 ans) qui n’a pas hésité à lui chanter son refrain préféré.

Mgr s’est dit impressionné, et même ému, par les paroles pleines de sagesse et de sérénité de notre sœur.

Après une dernière photo de Mgr avec sœur Julienne Le Ray, 101 ans, (soeur Anne-Maria) , l’une des fondatrices de notre mission au Cameroun en 1953, et Sr Julienne Kervadec, arrivée tôt au Cameroun elle aussi, il est déjà temps de penser au voyage retour.

Mgr Abbo se dit très heureux de ce court séjour et espère revenir un jour à Kermaria, pourquoi pas pour une fête de Saint Joseph dont une statuette lui a été offerte ?

Au revoir Monseigneur. Nos prières vous accompagnent et encore une fois merci pour votre visite.

Sœurs Yvette Le Bris, Thérèse Rouillard et Jeannine Le Strat.

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Publié dans Evènements